News

Le minuscule Etat hébreu compte pas moins de 741 centres de recherches en nanotechnologies, en physique nucléaire, en biologie ou encore en aéronautique. 32% des composants électroniques et télécommunicationnels des armements conçus et fabriqués par les États-Unis durant les dix dernières années ont vu le jour en Israël, qui engrange grâce aux licences concédées aux américains un revenu équivalant à 25 fois ses exportations agricoles !
C’est un constat et non un hommage à cet État terroriste, expansionniste et arrogant.
Hélas, la vérité est là, tout éclatante : La puissance de cet Etat dont la superficie toujours élastique (20 770 - 22 072 km2) est 30 fois moins importante que celle du Maroc (710 850 km2) provient d’une seule et unique source : les savoirs et la recherche. Tous les autres attributs de cette puissance découlent de cette source. Tous ! De la mainmise sur les médias jusqu'au noyautage des officines stratégiques en passant par le lobbying diplomatique.

Nous en sommes toujours, quant à nous, aux "règles des ablutions" (fara-idh al wodou) ou -pis- le croisement ou le relâchement des mains durant la prière !

Piètres pitres, descendants mentaux d'Antar Ibn Chaddad, en somme! Jusqu'à quand -Diantre!- demeurerons-nous des...demeurés incapables de nous soustraire au fatalisme, au sentiment de persécution et à la fausse fierté (nakhwa 3la lakhwa) ? Regardons-nous bien en face : même nos systèmes de gouvernance échappent à la raison critique en se réfugiant derrière l'alibi "inchallahesque". Aucune trace de responsabilité ou d'esprit critique là-dedans !

Pour la millième fois, je le dis, persiste et signe : point de salut hors des savoirs et de la Raison (al 'aql). Le savoir ou la mort ! Le reste n'est que balivernes de chez balivernes.

Par  Abdessamad Mouhieddine








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top