News

Avec l'association les Quais de la mémoire, une vingtaine de jeunes tournent « Des Règlement (s) climatiques », entre Nantes et le Maroc.

L'aventure a commencé en 2015, dans le sillage de la Cop 21. « Nous avons proposé aux jeunes de tourner un court-métrage sur le thème du dérèglement climatique », relate Joanna Pasek, des Quais de la mémoire. L'association mène des projets de cinéma dans les quartiers populaires. « Pour les besoins du scénario, nous avions besoin d'une destination ensoleillée et abordable. En novembre dernier, nous sommes allés cinq jours au Maroc, avec une dizaine de jeunes. » Sans tout révéler, précisons que le court-métrage décrit une crise migratoire inversée. « Le climat s'étant totalement dégradé, ce sont les gens du nord qui migrent vers le sud » raconte Brahim Hadj Cheriff, président des Quais de la mémoire. Hasard du calendrier, en tournant à Agadir, le groupe ne savait pas encore que le Maroc serait choisi pour la Cop 22.
« Franchement on n'aurait pas pensé traiter un tel sujet. Le dérèglement climatique, on en entend parler, mais on ne se sent pas vraiment concerné » s'exprime Ibrahim Hamza, 17 ans, un des jeunes acteurs.
« En tournant ce film, on prend conscience »
Au Maroc les jeunes ont été surpris et choqués par la pollution visuelle. « Dans les villages, il y a plein de déchets qui traînent partout. Et il y a la pauvreté » rajoute Emma, elle aussi du voyage. Depuis, ils affirment être plus sensibles à cet environnement. « En tournant ce film, on prend conscience » reconnaît Ryad. Un d'entre eux est même allé à conférence de la jeunesse à Paris, lors de la Cop 21.

Aujourd'hui, c'est à Nantes que se joue l'autre partie du tournage. Dans la carrière Misery où se trouve une grotte. « Là on est dans l'ombre et le frais ». Là encore, hasard du calendrier. Le tournage s'effectue au même moment que le sommet mondial Climat chance, qui se déroule à Nantes. Des Réglement (s) climatiques est en phase avec les événements. Le court-métrage devrait être achevé pour novembre. Il sera alors projeté au cinéma le Concorde.

jactiv.ouest-france.fr/
Institut MIPAI




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top