News

Au lendemain de l’officialisation de la réélection d’Ali Bongo Ondimba à la magistrature suprême du Gabon par la Cour Constitutionnelle, les États-Unis, l’Union africaine et le royaume chérifien du Maroc ont tenu à témoigner leur reconnaissance.

C’est via le canal de son ambassade notamment de la page Facebook de sa représentation diplomatique que les États-Unis d’Amérique ont annoncé avoir pris acte de la décision de la Cour Constitutionnelle de confirmer la réélection du candidat du Parti Démocratique Gabonais Ali Bongo Ondimba.

Pour sa part l’Union africaine, dans un communiqué, s’est prononcée par l’intermédiaire de son président en exercice Idriss Deby Itno en ces termes : “Le Président de la République du Tchad, Président en exercice de l’Union africaine prend acte de la décision de la Cour Constitutionnelle proclamant la victoire d’Ali Bongo Ondimba”.

Idem pour le Maroc qui a emboîté le pas à l’Union africaine et aux États-Unis d’Amérique.

Par ailleurs, l’Union africaine, les États-Unis et le Maroc invitent l’ensemble des acteurs politiques du Gabon à s’asseoir pour un réel dialogue politique visant à rassembler tous les fils et filles de la nation autour d’un même idéal. Ce dialogue politique, Ali Bongo Ondimba l’a déjà proposé à ses adversaires et certains ont déjà commencé à répondre favorablement.

Source : timesgabon.com/





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top