News

Peut-être aborderons-nous, un jour, très courageusement, lucidement, sereinement et frontalement le sujet de la tragédie de la gauche dans notre pays.

C'est une longue histoire d'avortements successifs provoqués par toutes sortes de violences endogènes et exogènes, nationales et internationales, objectives et subjectives. Des destins brisés, des rechutes culturelles et politiques terribles, des bluffs et de honteuses trahisons.

Je suis, personnellement, bien moins placé que quiconque d'entre vous, mes amis, pour répondre à la question terrible : "Le Parti des Forces Populaires, faut-il aujourd'hui en désespérer, tant il se serait gravement fourvoyé, ou faut-il, au contraire, le reprendre en main programmatiquement, politiquement, électoralement ? Et pourquoi faire ? ajouterais-je.

Voyez-vous, mes amis, mon problème personnel, à ce chapitre précis, n'est pas tant celui de l'appareil, de l'alchimie USFP-Makhzen, USFP-cocktails hybrides de gouvernement, Alliances contre nature...etc. Tout cela relève du registre conjoncturel.

Mon souci profond, à cet égard, se rapporte, comme je l'ai précédemment écrit, à la dramatique situation d'un pays où la sensibilité socialiste risquerait de disparaître à jamais !

Une catastrophe politique, éthique, sociologique, culturelle et, somme toute, civilisationnelle dont les conséquences seraient proprement apocalyptiques. Plus aucune force ne serait-ce que formellement qualifiée pour porter la voie des couches inférieures et moyennes de notre peuple ? Là, et bien là, le champ de l'aventure s'ouvrirait tout grand devant le non-destin face aux défis de l'histoire et la décrépitude générale.

Pardonnez, mes très chers amis, mon zoom arrière, certainement dû à mon manque de proximité doctrinale avec les tenants actuels de la mouvance socialiste nationale. Mais arrivera forcément le moment fatidique où le questionnement de soi et de cette sensibilité égalitaire et humaniste qui nous unit s'imposera. Le patrimoine militant social-humaniste colossal de notre pays ne peut être balayé aussi nonchalamment de la mémoire collective de notre peuple !

Abdessamad Mouhieddine





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top