News

Le texte qui suit est un résumé thématique point par point d’une allocution du prof. Michel Chossudovsky lors d’une conférence à l’Université des Philippines (Cebu), qui portait sur l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) et le monde. UP Cebu, Cebu, 24 et 25 août 2016.

Il est important d’examiner la situation en Asie du Sud-Est et en Asie de l’Est dans un contexte géopolitique plus large. La Chine, la Corée du Nord et la Russie sont des cibles potentielles en du « pivot vers l’Asie » d’Obama, qui comprend la menace conjuguée du déploiement de missiles, de la puissance navale et d’une guerre nucléaire préventive.

Il ne s’agit pas d’initiatives militaires fragmentaires. Le programme militaire de la région Asie-Pacifique sous l’égide du Commandement militaire des USA pour le Pacifique (USPACOM) entre dans un processus global de planification militaire de la part des USA et de l’OTAN.

Les interventions militaires des USA sont menées en étroite coordination. Des opérations militaires et de renseignement clandestines majeures sont en cours simultanément au Moyen‑Orient, en Europe de l’Est, en Afrique sub‑saharienne, en Asie centrale et en Asie‑Pacifique. La planification des opérations militaires se fait en coordination avec des moyens de faire la guerre non conventionnelle comme les changements de régime, la guerre financière et les sanctions économiques.

La situation actuelle est d’autant plus critique que le débat en cette campagne présidentielle aux USA porte notamment sur une guerre menée par les USA et l’OTAN contre la Russie, la Chine, la Corée du Nord et l’Iran. La guerre est présentée à l’opinion publique occidentale comme une option politique et militaire.

Le programme militaire des USA et de l’OTAN englobe à la fois les principaux théâtres d’opérations et les activités clandestines visant à déstabiliser des États souverains. Le projet hégémonique des USA consiste à déstabiliser et à détruire des pays par des actes de guerre, le soutien à des organisations terroristes, des changements de régime et la guerre économique.

Bien qu’un scénario de Troisième Guerre Mondiale demeure sur la planche de travail du Pentagone depuis plus de dix ans, une intervention militaire contre la Russie et la Chine est maintenant envisagée à « l’échelle opérationnelle ». Les forces des USA et de l’OTAN sont déployées essentiellement dans trois grandes régions du monde :
Moyen-Orient et Afrique du Nord. Les théâtres de guerre et les insurrections commanditées par les USA et l’OTAN contre l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et le Yémen sous la bannière de la « lutte mondiale contre le terrorisme ».
Europe de l’Est, y compris la Pologne et l’Ukraine, où les manœuvres militaires, les jeux de guerre et le déploiement de matériel militaire aux portes mêmes de la Russie pourraient mener à un affrontement avec la Fédération de Russie.

Les USA et leurs alliés menacent aussi la Chine dans le cadre du « pivot vers l’Asie » du président Obama.
Le déploiement du NORAD-Northcom menace aussi la Russie à sa frontière nord‑est.

Dans les autres régions du monde, y compris en Amérique latine et en Afrique sub‑saharienne, l’intervention des USA est axée sur les changements de régime et une guerre économique livrée contre des pays non conformistes comme le Venezuela, le Brésil, l’Argentine, l’Équateur, la Bolivie, Cuba, le Salvador, le Honduras et le Nicaragua.

En Afrique sub-saharienne, l’offensive consiste à utiliser principalement le prétexte du « terrorisme islamiste » pour lancer des opérations de contreterrorisme sous l’égide du Commandement militaire des USA pour l’Afrique (USAFRICOM).

En Asie du Sud, Washington a l’intention de créer une alliance avec l’Inde pour mieux affronter la Chine.

Lire suite ici














0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top