News

Pour la COP22, deux Franco-marocains ont créé un symbole afin de marquer la pérennité de l’engagement international : « Light Us », une torche photovoltaïque à l’image de celle qui se transmet aux Jeux olympiques, mais respectueuse de l’environnement.

Ayoub Makhloufi et Zacharia Saha sont deux entrepreneurs dans le secteur de la communication. Lorsque leur entreprise en relations publiques digitales perd un contrat, le hasard met sur leur chemin un inconnu qui allume la première étincelle de leur projet. Le monsieur est sans domicile fixe. Et le changement climatique, il connaît puisqu’il est le premier à souffrir du changement des températures avec le froid hivernal européen. De fil en aiguille, la torche photovoltaïque voit le jour dans leurs esprits.


La torche de 75 cm est en verre biodégradable. Elle change de couleur. Dans quelques mois, elle pourra même parler 18 langues afin de répondre à toutes les questions liées au développement durable, via un moteur de recherche. C’est un ingénieur marocain, Brahim Touche, qui a créé la structure de ce bijou technologique. L’entreprise Fase Industries s’est occupée de la partie intelligente et connectée de « Light Us » (« Eclaire-nous »). 


La réplique officielle, qui sera commercialisée pour les entreprises, coûtera environ 50 000 euros. « Les commandes sont déjà lancées », se réjouit Ayoub Makhloufi, interrogé par Yabiladi. Les entreprises qui souhaitent acquérir la torche photovoltaïque désirent rappeler l’éco responsabilité, une valeur ajoutée à leur image et activité. L’argent récolté servira à financer l’Institut d’Intelligence et d’Affaires publiques (Mipai), fondé par Ayoub Makhloufi et Zacharia Saha. Ce bureau d’expert est un think tank créé en mai 2016. L’ONG s’inspire des réussites et des bonnes pratiques économiques, écologiques et sociales observées de par le monde. Le développement durable est son sacerdoce.

« Light us » leur servira également d'outils pour promouvoir la paix dans le monde. Pour réunir les trois religions monothéistes, Mipai a obtenu, grâce à son vice-président des relations publiques Ali Jiar, le soutien du président de l’association « Les voix de la Paix », Yann Boissière, aussi grand Rabbin du mouvement libéral juif de France. Ce n'est pas tout, puisque le Pape a officiellement été invité.

Un projet labellisé COP22 

Le projet « Light Us » est déjà labellisé COP22. Soutenu par le président français François Hollande, il a obtenu l’appui du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), partenaire de l’évènement, du Mouvement des entreprises de France (Medef), de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) et de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Mipai a lancé une opération de financement participatif qui a récolté près de 4 000 euros auprès de plus de 75 donateurs (sur les 50 000 espérés). L’appel est lancé pour ceux qui veulent joindre l’acte à la parole.

Ayoub Makhloufi rappelle le rôle de la ministre déléguée marocaine chargée de l'Environnement : « Hakima El Haite nous a donné un réel coup de pouce par son réseau et sa validation lorsqu’on l’a rencontrée au Sommet Climate Chance. Le projet l’a tout de suite séduite, la torche sera présentée en zone bleue ».

Le passage à témoin se fera le 6 novembre. La torche fera le voyage depuis l’Ile-de-France jusqu’à Marrakech, dans une caravane de six à huit voitures 100 % électriques et 100 % respectueuses de l’environnement.








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top