News

A l'occasion de la Cop22, le magazine français « Paris Match » a rencontré le roi Mohammed VI, le prince héritier Moulay Hassan et le prince Moulay Rachid.

Écologie oblige, Sa Majesté portait une cravate verte et, sur le revers de la veste, comme toujours, son discret petit pin’s en or à couronne fermée. Chacun, même parmi les convives, aurait aimé sa photo avec le souverain et lui seul. Mais, ici, on doit se soumettre à un cérémonial strict, surtout avant la séance solennelle de la première conférence.

Certes, les dignes participants n’ont pas l’aisance de leur hôte, à la fois affable et réservé. Lui qui, doté d’un physique intimidant, s’adresse à chacun de ses invités comme s’il était unique. Trente-huit chefs d’Etat, d’innombrables Premiers ministres et membres de délégations étrangères sont reçus par Mohammed VI dans la ville ocre à l’occasion de la Cop22 : François Hollande, l’émir du Qatar, Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani, le président sénégalais, Macky Sall, l’Ivoirien Alassane Ouattara, celui des îles Fidji, de Marshall, de Samoa, la présidente du Chili, Michelle Bachelet, le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin, Premier ministre du Pape, le prince Albert de Monaco et les autres…

Depuis cinq siècles 
Ils avancent en silence sur l’estrade, le pas plus souvent saccadé ou hésitant que sûr. On range ses lunettes, on ajuste sa veste, on regarde furtivement sa montre… Mais, surtout, on s’agace de devoir remettre son portable aux très sévères responsables de la protection rapprochée. Impensable d’échapper à la sécurité et au protocole pour être présenté au descendant de la dynastie alaouite. Depuis cinq siècles, le centre de gravité de ce royaume repose sur un juste équilibre entre politique et religieux.

Après la cérémonie inaugurale et l’incontournable photo de famille, Mohammed VI a offert un repas officiel en l’honneur de ses prestigieux participants et du « tout-Etat » marocain. Le déjeuner se tient au palais royal, sous une magnifique tente vert, rouge et or. Il a fallu cinq jours pour installer ce décor des Mille et Une Nuits, avec argenterie flamboyante, buffet raffiné servi par un personnel sophistiqué. 


Dans ce reportage de Paris Match signé Caroline Pigozzi, on peut voir pour la première fois « la complicité » liant le Roi Mohammed VI au Prince héritier, Moulay Hassan. Paris Match écrit : « A 13 ans, le prince héritier assiste déjà à certains grands évènements officiels pour apprendre le métier de roi, comme son père au même âge. Une expérience qui s’est intensifiée ces deux dernières semaines avec la venue à Marrakech de soixante chefs d’État et de gouvernement ».

Source : parismatch.com/







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top