News

Les autorités marocaines ont annoncé, ce jeudi 22 décembre, avoir ouvert une enquête sur des « posts » publiés sur Facebook faisant l’apologie de l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie, rapportent les médias locaux. L’annonce a été faite conjointement par les ministères de l’Intérieur et de la Justice.
« Étant donné que l’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, conformément à l’article 218-2 du Code pénal, une enquête a été ouverte par les autorités compétentes, sous la supervision du Parquet général, en vue d’identifier les personnes impliquées et engager les procédures juridiques à leur encontre ».

« Ces agissements extrémistes et inacceptables sont aux antipodes des préceptes de l’Islam prônant la tolérance et rejetant tout extrémisme et sont contraires aux constantes de la société marocaine fondée sur la modération, le juste milieu et la consécration des valeurs de tolérance et de cohabitation », précise le communiqué.
Plusieurs de ces personnes visées, majoritairement des sympathisants du Parti de la justice et du développement (PJD) avaient salué l’assassinat de l’ambassadeur russe. Nombreux étaient les commentaires, sur la principale page Facebook des sympathisants du PJD, intitulée « Fourssan Al Isslah » (Chevaliers de la réforme).



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top