News

La fusion à froid, c'est la source d'énergie ultime : propre, sûre, infiniment abondante, pas chère. Le seul problème est que personne n'est jamais arrivée à la mettre en place.

Le principe de la fusion à froid est relativement simple à expliquer. Tous les atomes contiennent énormément d'énergie concentrée. Il y a plusieurs moyens de dégager cette énergie. Il y a la radioactivité--certains matériaux ont des atomes tellement lourds qu'ils éjectent des rayons et des particules, qui peuvent être utilisées comme source d'énergie ; c'est le principe qui fait fonctionner les centrales nucléaires. Il y a la fission--lorsque des atomes sont brisés, ils dégagent de l'énergie ; c'est le principe des bombes nucléaires.


Et il y a la fusion : lorsque des atomes sont fusionnés pour faire des gros atomes, ils dégagent de l'énergie, beaucoup plus d'énergie par unité de masse que par les autres moyens ; c'est la fusion qui nous donne la lumière du soleil, et de toutes les étoiles de l'Univers. On sait relativement bien faire de la fusion à chaud--lorsqu'on chauffe très fort des atomes, il est relativement aisé de les faire fusionner. Le problème, c'est que la fusion dégage tellement d'énergie qu'il est impossible de la maîtriser. L'idéal serait d'avoir une fusion contrôlée, "à froid", qui dégage assez d'énergie pour faire tourner une centrale électrique, mais pas assez pour faire exploser ladite centrale.

En 1989, deux chercheurs, Stanley Pons et Martin Fleischmann, avaient prétendu avoir créé un réacteur de fusion à froid parfaitement fonctionnel qui tenait sur leur table de cuisine. L'expérience s'est révélée être un faux--et depuis, toute la communauté scientifique considère la fusion à froid comme quelque chose d'impossible, comme la machine à mouvement perpétuel. Mais la machine à mouvement perpétuel n'est pas une hypothèse crédible car elle va à l'encontre des lois de la thermodynamique. Par contre, même si personne n'a réussi à la faire fonctionner en pratique, en principe, la fusion à froid est complètement conforme aux lois de la physique.

atlantico.fr/














0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top