News

Le secteur des voitures garées demeure très attractif au royaume, pour les jeunes et les moins jeunes qui optent pour cette filière, avant ou après le bac. Nombreux postes à pourvoir sont créés tous les jours, pour faire face à une demande qui n’a en fait jamais existé...

Il faut dire que c’est un métier toujours en vogue et fortement prisé. Le secteur des voitures garées demeure très attractif pour les jeunes et les moins jeunes qui optent pour cette filière, avant ou après le bac. Nombreux postes à pourvoir sont créés tous les jours, pour faire face à une demande qui n’a en fait jamais existé.

Ça y est, voilà que tu as repéré une place et que tu t’apprêtes à manœuvrer. C’est exactement à ce moment-là que tu l’entendras gueuler au loin : "zid" (avance), puis "zid, zid !" quelques fois encore, avant de te sortir son fameux "baraka 3lik" (ça suffit). A se demander pourquoi on passe l’épreuve du stationnement pour le permis de conduire ? ou même pourquoi d’autres se cassent la tête à inventer des radars de recul ?

Ensuite, s’il n’a pas trop la flemme de quitter son ombre, tu le verras déambuler vers toi. Il viendra se montrer fier, tel le propriétaire de ce bout de goudron que tu empruntes sur son territoire. Il va vérifier que tu as bien suivi ses indications savantes, et avant de valider la chose, il y a de fortes chances qu’il t’ordonne d’effectuer une dernière manœuvre, complètement inutile, mais qui reste une ultime façon d’assoir son autorité et de te rappeler qui est le chef.

Si par hasard la ville a déjà prévu un horodateur, c’est-à-dire le stationnement payant, n’aies aucune crainte, l’homme à la blouse bleue viendra tout de suite te rassurer : il est hors de question d’y contribuer ! C’est à lui que doivent revenir les quelques Dirhams. Il te donnera le code pour détourner le système par-delà une quelconque autorité. La loi du stationnement, c’est lui qui la régit, et il en ressent, autant qu’il en proclame, la parfaite légitimité. Ça ne te coûtera pas forcément moins cher mais disons que ce n’est pas toi qui décide en fait ! il faut faire comme veut le responsable du stationnement. Le code, c’est toujours le même : laisser la vitre conducteur entre-ouverte, soit disant pour lui permettre de glisser un ticket s’il voit arriver le contrôle. C’est vrai, il y a un contrôle régulier, lorsqu’ils voient la vitre entre-ouverte, non le ticket, ils ne mettront pas d’amende, car ils sauront que les sous vont à une mafia dont ils sont également partie prenante.

Enfin, le plus drôle, ou que dis-je, l’horreur ! c’est quand tu reviens récupérer ta caisse. Là, où qu’il soit, tu le verras taper un sprint à la Usain Bolt. En moins de 10 secondes, il sera planté devant toi, les yeux figés sur ton action, sans aucune forme de discrétion. Si tu comptais rester quelques instants au volant avant de démarrer, terminer une conversation téléphonique par exemple, ou ranger des affaires … tu peux y renoncer. Sa présence encombrante rendra ce moment tellement inconfortable. Le monsieur n’a pas le temps, il te fera signe de la main pour avancer. Et dès lors que tu amorces la première, il sortira le geste final, misérable ! il tendra la main, confiant, pour récupérer son dû. Cette aumône forcée ne te laisse pas vraiment le choix. Tu peux déguerpir oui, mais tu n’y as guère intérêt ! car dans ce cas, il ne faudra plus revenir à l’endroit, si tu tiens à ta carrosserie, ta peinture, tes pneus, ou même tes os. Ces hommes ont très bonne mémoire, à croire qu’elle n’est dédiée qu’à ça, à nous et à ce que nous faisons.

Une fois rémunéré, sans délicatesse aucune, il va vérifier la somme, et s’il juge que ce n’est pas assez, tu risques de récupérer tes pièces, projetées sur la vitre arrière. Il te suivra, et dans sa course il proférera un brouhaha d’insultes, et des supplications les plus terribles.

Aujourd’hui, dans un parking de supermarché par exemple, là où il n’y a pas plus de 50 places, parfaitement sécurisées et faciles d’accès, il y aura au minimum 3 gardiens. C’est à peu près ça le ratio, un gardien pour 15 voitures. Pour dire à quel point cette économie est prolifique. Le comble de son utilité peut se dessiner lors de passages rapides, comme à la boulangerie, là où tu en as pour moins de 5 minutes pour acheter une baguette à 1 Dirham et 10 centimes. Le gardien t'attendra tout de même, et pour t’aider à sortir de cette galère et il te coûtera plus cher que ce que tu es venu chercher. Bon, sans exagérer, le tarif tourne généralement autour de 2 ou 3 Dirhams, les plus généreux peuvent aller jusqu'à 10. Mais combien de fois par jour ? et au delà de l'aspect pécuniaire, combien de fois supporter ce malheureux spectacle ?

Et qui dit que les pays européens ont les régimes sociaux les plus performants ? au Maroc, il suffit de porter une blouse bleue pour toucher plus que qu'un RSA, et même garantir une couverture maladie, puisque s’il tombe malade, il te présentera l’ordonnance pour faire part d’une contribution en sus de sa prestation.

La rue est définitivement le premier employeur du royaume. Elle fournit un job stable et sécuritaire qui pourrait représenter l'une des meilleures débouchées pour les jeunes d'aujourd'hui. Et on ne peut pas en débattre, ni de leur présence ni de leur légitimité. Comme d’autres sujets, ce serait une atteinte à la stabilité ! que voudras tu qu’ils fassent, te dira-t-on ? C’est une responsabilité dont le citoyen en est l’otage, palliant aux irresponsabilités d’autrui … et c’est ce qui fait d'ailleurs le plus grand enchantement d’autrui : une masse de chômeur potentiels se retrouve rémunérée au "black", satisfaits et fournissant par ce biais des yeux et des oreilles partout au royaume : oui, c'est là le fondement même du système sécuritaire, performant ! on ne dit pas le contraire ... mais jusqu'à quand ?

Force est de constater que le secteur ne connaîtra pas la crise de si tôt. Reste à savoir comment gérer le budget de cette sécurité sociale quand il y aura plus de gardiens que d’habitants, on n'en est pas très loin ! Cela dit, voyons les choses du bon côté, et réjouissons nous que l'entreprise ne soit pas encore privatisé et détenue par de grands omniums.

Par MediVibes
mediapart.fr/




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top