News

Les chefs d’État de l’Union africaine (UA) ont plébiscité, ce lundi 30 janvier 2016 à Addis-Abeba en Éthiopie, le retour du Royaume Chérifien au sein de l’organisation. 39 chefs d’États, sur 53 pays, se sont prononcés pour le retour du Maroc au sein de l’Union continentale.

Le Maroc avait quitté (l'OUA) en 1984 pour marquer son désaccord sur le dossier du Sahara marocain. Le Royaume avait protesté contre l’admission de la pseudo République sahraouie (RASD) autoproclamée en 1976 par les séparatistes du Polisario. Du côté des organisations internationales, la RASD n’est reconnue que par une minorité d’États de l’Union africaine.
« L’admission est faite, et c’est le plus important. Aujourd’hui le Maroc est membre intégrant de l’Union africaine. » a annoncé le Président du Sénégal Macky Sall.
Dès juillet, le Maroc avait annoncé sa volonté de réintégrer l’organisation. Le roi Mohammed VI, présent à Addis-Abeba, avait multiplié ces derniers mois les visites officielles pour s'entretenir avec les chefs d’État africains.

La demande du retour du Maroc au sein de l’UA a suscité l’opposition de douze pays du continent, comme, l’Algérie qui se retrouve finalement très minoritaire, le Nigeria ou l’Afrique du Sud qui ont tenté de s’opposer à la réadmission du Maroc sous influence de l’Algérie.

Arlette Colin
Wakeupinfo







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top