News

Pour célébrer la Journée internationale de la femme, l’ambassade du Maroc en Tunisie et l’Association des Mélomanes de Tunisie (Unisson), ont organisé, samedi 04 mars 2017, à l’Acropolium de Carthage un grand concert animé par des pianistes tunisiens et marocains ayant reçu des prix dans le cadre du Concours International de Piano de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem.
Dans son allocution d’ouverture de la cérémonie, Latifa Akharbach, Ambassadeure du Maroc en Tunisie, a, d’abord, exprimé sa fierté que l’équipe de l’ambassade soit à 90% féminine. Cette équipe, a-t-elle souligné, « a très pertinemment choisi pour la célébration de la journée du 8 mars, le thème de la femme dans la culture ». « Quand la femme est un acteur culturel, a déclaré la diplomate marocaine, elle démultiplie son potentiel d’influence en tant qu’acteur du changement et protagoniste du progrès social ».

Mme Akharbach a, également attiré l’attention de l’assistance sur« ces mouvements régressifs qui s’emploient à convaincre nos jeunes que la culture est ce qui est monolithique, ce qui est hérité du passé, ce qui est immuable ; ce qui est fermé aux apports et aux valeurs de l’Autre ».

Organisée dans l’enceinte du célèbre Acropolium de Carthage, haut lieu de la culture tunisienne et symbole du dialogue des civilisations, cette manifestation a été aussi l’occasion pour rendre hommage à Fusun Gulay-Regaieg, Présidente de l’Association des mélomanes de Tunisie, « Unisson« , « dont l’action est une parfaite illustration de ce que les femmes peuvent produire comme progrès par et dans la culture« , a estimé Mme Akharbach.

A travers son association, qu’elle a fondée en 2011, Madame Regaieg a encadré plusieurs jeunes pianistes tunisiens talentueux qui ont été distingués dans le cadre du Concours International de Piano de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem. L’année dernière, le jury international de la XIIème Edition de ce Concours très réputé auquel participent des musiciens de plusieurs dizaines de pays, a décerné des prix aux trois jeunes virtuoses tunisiens, Emna Kraiem , Mehdi Zhioua et Salma Barouni qui ont interprété de grands classiques du piano au cours de la célébration organisée par l’ambassade du Maroc .

Dans son discours, Mme Latifa Akharbach a rappelé que le Concours International de Piano de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, parrainé par une princesse dévouée à la cause des femmes, a été initié par l’Association les amitiés musicales du Maroc dont la Présidente Fondatrice, Mme Ghizlane Hamadi est la Directrice Artistique du Concours.

Concernant l’enjeu sociétal de la reconnaissance de la contribution de la femme, L’ambassadeur du Maroc a conclu son allocution en affirmant que « le plus important est de s’engager ensemble, hommes et femmes dans l’invention de notre avenir commun avec la conviction de l’importance et de la valeur de tous.»

Ce concert de piano auquel ont assisté plusieurs responsables et des intellectuels tunisiens, des membres du corps diplomatique, des artistes et des journalistes a offert également l’occasion d’un rapprochement musical entre de jeunes artistes marocains et tunisiens. La pianiste marocaine Maha Zahid primée également au Concours International de Piano de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem a, en effet, fait le déplacement pour animer le concert avec les lauréats tunisiens.

Source : realites.com.tn/



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top