News

Dans le cadre de la participation du Maroc en tant qu’invité d’honneur au -Salon Livre Paris 2017- sous le thème « Maroc à livre ouvert », un concert musical a été organisé dans la mythique Salle Gaveau dans le 8e arrondissement à Paris.

La communauté marocaine de Paris, en particulier de confession juive, a été enchantée par la prestation des artistes qui ont animé le concert intitulé « Les musiques judéo-marocaines en fête ». La prestigieuse Salle Gaveau a vibré aux chants traditionnels marocains, de la musique andalouse aux chants populaires.


En faisant revivre l’univers musical des « standards » qui ont bercé des générations de marocains, ce concert illustre la magnifique interprétation culturelle que les musiques marocaines ont favorisé au fil des siècles au Royaume. C’est un véritable renouveau du patrimoine immatériel marocain qui retrouve ici sa belle vitalité auprès de la diaspora judéo-marocaine. Les auteurs, compositeurs et interprètes juifs du Maroc ont chanté l’amour, l’absence, la séparation tout en célébrant les évènements marquants du Maroc.

En présence du ministre de la Culture marocain Mohammed Amine Sbihi, Serge Berdugo, le secrétaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc, a rendu un bel hommage au Maroc :
« Aujourd’hui, le royaume du Maroc est l’invité d’honneur du prestigieux Salon du livre de Paris et Sa majesté le roi a donné ses hautes directives pour que cette initiative célèbre la diversité de la société marocaine. » « Et avec mon ami, le ministre de la Culture, Amine Sbihi, nous mettons l’art de la musique comme le creuset dans lequel s’est forgé l’âme de la civilisation singulière et exceptionnelle du Maroc, faite de tolérance, d’équilibre et de respect. Ainsi ce soir, nous vous invitons à faire un voyage dans les musiques judéo-marocaines dans un programme original. » « Nous allons prendre tout notre temps pour fêter le mariage traditionnel juif du Maroc tel qu’il se vit encore aujourd’hui partout dans le Monde. »
La soirée musicale a fait un tour d’horizon de chants composés ou interprétés par des artistes juifs marocains tel que Zohra el Fassia, Samy el Moghrebi, Suissa, Lilly Abassi ou encore par des marocains de cœur comme Salim Hallali ou des auteurs compositeurs marocains comme Fouiteh, Maati Belkacem et bien d’autres… Une magnifique de la diva Oum kelthoum a été interprétée en hommage à la présence l’ambassadeur d’Egypte à Paris parmi les convives.

Les artistes qui ont fait vibré la soirée, venant d’horizon différent et jouant ensemble pour la première fois, étaient :
  • Najat Rajoui : une des plus belles voix marocaines contemporaines
  • Neta Elkeyam : jeune prodige qui revisite les trésors de la Diva judéo marocaine, Zohra el Fassia
  • Salaheddine Mohssine : un perfectionniste dans les Mouwals et les chants andalous
  • Maxime Karoutchi : véritable héritier de la chanson judéo marocaine
  • Bayane Belayachi : musicienne et chanteuse spécialisée en musique Gharnatie et chant Chgouri
  • Nabil Khaldi : le Maestro du concert « Les musiques judéo-marocaines en fête » accompagné de Samy Elmaghribi, Lili Boniche, Joe Amar, Line Monty…
Ce concert a été un succès grâce au soutien dans l’organisation du service culturel de l’ambassade du Maroc à Paris et l’engagement de l’ambassadeur Chakib Benmoussa dans la promotion du patrimoine culturel marocain en France.

Arlette Colin pour Wakeupinfo
Crédit photos : Bouabid El Meknassi (Photographe événementiel)










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top