News

La diplomatie économique du Roi Mohammed VI est en train de porter ses fruits, et ce, au-delà de l’Afrique. Pékin entend bâtir une ville industrielle permettant de créer 100.000 emplois dans la région stratégique de Tanger au Maroc.

Mohammeh VI séduit la Chine et obtient un investissement record
La coopération sino-marocaine est en passe d’atteindre sa vitesse de croisière. En effet, des investisseurs chinois ont décidé de faire de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, l’un des plus grands pôles économiques d’Afrique. Ainsi, environ 200 entreprises chinoises seront bâties sur près de 2000 hectares dans la future « Cité Mohammed VI Tanger Tech ». Loin d’être fortuit, le choix de la ville de Tanger se justifie par le fait qu’elle a une position stratégique. Elle est en fait la porte d’entrée vers l’Europe et l’Afrique. Ainsi que l’explique Moulay Hafid El Alamy, ministre marocain de l’Industrie : « Les opérateurs économiques chinois sont à la recherche de plateformes compétitives. Et ils ont choisi le Maroc comme l’une de ces plateformes. »

Cet important investissement chinois dans le royaume chérifien est symptomatique d’une relation bilatérale au beau fixe. Les autorités marocaines et ceux de l’Empire du Milieu ont par ailleurs donné un coup d’accélérateur à ce partenariat gagnant-gagnant. Le groupe chinois Haite et le marocain BMCE Bank ont donc été cooptés pour construire ce vaste chantier. Plusieurs activités tel que l’aéronautique, l’automobile, le e-commerce, la télécommunication, les énergies renouvelables, le transport, l’électroménager, l’industrie pharmaceutique, les matériaux, ou encore l’agroalimentaire y seront développées.

À en croire Li Biao, président du groupe chinois : « L’investissement total des entreprises dans la zone après dix ans atteindra 10 milliards de dollars. » Le premier coup de pioche de ce grand chantier sera donné dans le courant du premier semestre de cette année. Les Marocains attendent donc la matérialisation de ce gigantesque projet pour résorber quelque peu le chômage des jeunes.

source: afrique-sur7.fr/




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top