News

En pleine campagne législative aux Pays-Bas, le leader d'extrême droite Geert Wilders réaffirme fermement ses positions anti-islam et souhaite désormais interdire le Coran dans le pays.

Geert Wilders franchit un pas de plus dans sa lutte contre l'islam aux Pays-Bas. Ce leader d'extrême droite, en pleine campagne législative, avait en février dernier "qualifier" certains Marocains vivant dans le pays de "racailles" dont il faudrait impérativement se débarrasser. Il souhaite désormais non seulement fermer toutes les mosquées du pays, mais y interdire également formellement le Coran.
« Je préférerais qu’il n’y ait pas le Coran aux Pays-Bas dans la mesure où nous avons interdit “Mein Kampf”. Cela peut sembler hautement symbolique mais cela aurait un effet important », déclare Geert Wilders, relayé par Euronews. « Si notre pays avait une politique d’immigration plus dure que les autres pays, alors les immigrés iraient dans les autres pays. »
Face à ces sorties xénophobes, des groupes musulmans ont organisé une journée contre l’islamophobie dans une mosquée d’Amsterdam, ce dimanche. Les opposants de Geert Wilders, soulignent en revanche que le problème des Pays-Bas, n'est pas ses immigrés, ni ses musulmans, mais tout simplement le chômage.

Selon la même source, Geert Wilders recueillerait environ 15 % des intentions de vote, juste derrière l’actuel Premier ministre Mark Rutte du parti libéral-démocrate. Néanmoins, il ne serait pas assuré de gouverner à moins d'établir une alliance avec Mark Rutte, ce que ce dernier se refuse totalement à faire...

Source : lesinfos.ma/



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top