News

Invité d’honneur du Salon du livre du 24 au 27 mars, le royaume chérifien montre également à l'Institut du monde arabe du 23 mars au 6 avril, ses plus beaux manuscrits. Cette exposition organisée par la Direction des Archives Royales, sous le haut patronage de S.M. Mohammed VI, privilégie les écrits les plus rares, tant par leurs sujets que par leurs calligraphies et enluminures.

Selon l’historien et philosophe du XIVe siècle Ibn Kaldoun, l’écriture est le reflet de l’organisation d’une société et un art qui témoigne du degré de civilisation d’une nation. Le patrimoine manuscrit marocain illustre de manière éclatante cette conception élevée de la culture et de l’art du livre. D’une valeur inestimable par la rareté, la fragilité et l’ancienneté de ses trésors, il prouve, plus que de longs discours à qui sait le voir et l’apprécier, le dialogue des civilisations en terre marocaine depuis 14 siècles. Trois livres sacrés très anciens attestent en particulier du respect des croyances qui prévaut au sein du royaume chérifien : un Coran sur parchemin, rare et précieux, copie datée probablement du 3ème siècle H. / IXe s , un Evangile traduit en arabe conservé à la bibliothèque Qaraouiyne - la plus ancienne du monde - datant du XIIe siècle, et un Rouleau de la Torah écrite sur parchemin, avec graphie en hébreu, fixée dans un support métallique rotatif et qui n’a jamais été exposé.

D’autres trésors évoquent les fondements particuliers de l’État marocain, caractérisés par l’adoption d’un islam modéré basé sur le rite malékite, la doctrine achaârite, le soufisme sunnite et la Commanderie des Croyants : « Al-Moata’ » de Al-Mahdi Mohammed ibn Tumart pour le rite malékite, « Dalāil Al-khayrāt wa šawāriq Al-Anwār Fī Dikri Salāti ’alā An-nabiyyi al-Muẖtār » de Mohammed ibn Mohammad ibn Sulaymān al-Jazouli concernant le soufisme sunnite et des documents de la Béïâ qui est le fondement de la Commanderie des Croyants.

Creuset de différents courants de pensée, le Maroc a également favorisé l’émergence et le rayonnement de disciplines scientifiques, de la botanique aux mathématiques, ainsi que le montre d’autres précieux ouvrages à découvrir.

Véronique Dumas
Source : historia.fr/


Splendeurs de l’écriture au Maroc, Manuscrits rares et inédits à voir du 23 mars au 6 avril 2017 à l’Institut du monde arabe (Salle du Haut Conseil (niveau 9), 1, rue des Fossés-Saint-Bernard Place Mohammed V 75236 Paris Cedex 05. Plus d’infos sur www.imarabe.org

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top