News

Philippe Poutou, candidat NPA à l’élection présidentielle, a accusé François Fillon et Marine Le Pen de « piquer dans les caisses publiques » et, concernant la présidente du FN , de ne pas répondre aux convocations des juges.
« François Fillon, plus on fouille plus on sent la corruption, la triche, ce sont des bonshommes qui nous expliquent qu’il faut la rigueur, l’austérité alors qu’ils piquent dans les caisses », a dénoncé Philippe Poutou.

« Ensuite il y a aussi Mme Le Pen qui pique dans les caisses publiques. Pour quelqu’un d’anti-européen, ça ne la gêne pas de piquer dans les caisses de l’Europe », a poursuivi Philippe Poutou.

« En politique on est servi depuis quelque temps », a ironisé M. Poutou, après avoir taclé Serge Dassault, récemment condamné pour blanchiment de fraude fiscale, qui bénéficie d’une « clause humanitaire », car « trop vieux pour faire de la prison », selon le candidat du NPA, ou encore Patrick Balkany.
Il a dénoncé les « politiciens corrompus, déconnectés de la réalité ».
« Le FN se dit anti-système mais se protège grâce aux lois du système avec son immunité parlementaire et refuse d’aller aux convocations policières, donc peinard ! », a lancé M. Poutou. « Nous, quand on est convoqué par la police, nous n’avons pas d’immunité ouvrière, on y va », a ironisé celui qui est ouvrier chez Ford, suscitant des applaudissements dans la salle.

Les interventions du candidat trotskiste ont séduit les réseaux sociaux mais ne semblent pas avoir plu à plusieurs journalistes pro-système présents sur le plateau. Lors de leurs analyses des performances de chacun, ces derniers ont jugé que Philippe Poutou avait manqué de "respect" à certains candidats !!!

Source : Presse








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top