News

Être Franco-Marocain, c’est aimer le Maroc ! L’aimer parce qu’il est pays de nos racines, terre de nos ancêtres, qu’il est depuis toujours dans nos cœurs, tant nos parents immigrés ont su nous transmettre cet amour.

Que n’a-t-on dit, que n’a-t-on pensé sur les Franco-Marocains, et sur les binationaux plus largement.

Passons sur ceux qui en France ne veulent voir en nous qu’une 5ème colonne, ceux qui au Maroc nous désignent sous le terme (qu’ils veulent insultant) de ouled França, passons sur les imbéciles qui nous classent dans une case à part, «pas tout à fait Marocains» allant jusqu’à demander notre exclusion de l’équipe nationale de football… Au-delà de ce rejet aux relents xénophobes, il faut dire que bien peu de gens comprennent ce qu’est d’être Franco-Marocain, les sentiments qui nous animent, nous poussent, le patriotisme qui nous habite…

Être Franco-Marocain, c’est aimer le Maroc ! L’aimer parce qu’il est pays de nos racines, terre de nos ancêtres, qu’il est depuis toujours dans nos cœurs, tant nos parents immigrés ont su nous transmettre cet amour. C’est aussi avoir la volonté chevillée au corps de contribuer au développement du pays, à son progrès, c’est aussi en toutes circonstances être un soutien, un avocat des causes du Maroc…

Comment peut-on être tout cela et revendiquer en même temps son amour pour la France, rétorquent les éternels sceptiques qui refusent de comprendre la personnalité du binational ?

Pour nous Franco-Marocains la question ne se pose évidemment pas ainsi! Nous ne sommes pas «assis entre 2 chaises», mais bel et bien «assis sur un canapé» tant cette diversité nous enrichit, nous transcende. Oui nous aimons la France, oui nous savons -et pour cause- que d’aucuns refusent de nous intégrer comme éléments à part entière du peuple de France, mais nous savons ce que nous devons à ce grand pays, ce que l’école nous a transmis, nous savons que la francité nous habite, fait partie de notre ADN, autant de choses difficiles à expliquer par des mots mais que nous ressentons intimement et qui fait de nous ce que nous sommes. J’entends s’esclaffer ceux qui n’arrivent pas à saisir notre sensibilité et nous refusent cette spécificité : double allégeance, ingérence, vont-ils encore s’écrier -aveuglés par leurs a-priori, eh bien non ! Nous sommes les enfants de l’addition ! Demande-t-on à un enfant de «choisir» entre sa mère et son père ?

Certes non, eh bien ne nous demandez pas d’être des enfants de la soustraction, ou pire encore de la division… Nous n’avons aucune preuve en patriotisme à fournir, aucune preuve d’amour du (des) pays à donner : notre enfance, notre parcours parlent pour nous. Nous sommes les meilleurs garants de l’amitié qui unit les deux pays, le sang qui irrigue les relations franco-marocaines. Que nous ayons choisi de rentrer vivre au Maroc ou que nous vivions dans l’Hexagone nous sommes et serons toujours les enfants de ce couple. Je voudrais illustrer mon propos par un exemple d’actualité : Une sénatrice française du Modem de F. Bayrou vient d’être investie candidate de la 9ème circonscription, or elle est une ennemie de l’intégrité du Maroc, une pro-polisario, aussitôt comme un seul homme tous les Franco-Marocains se sont levés et -non pas par l’anathème ou la menace- ont réagi, en activant leurs réseaux politiques, associatifs, culturels… pour demander à ce que cette grave erreur, néfaste aux relations d’excellence entre nos 2 pays, soit réparée ! Y réussirons-nous ? L’avenir nous le dira, mais voilà c’est cela être Franco-Marocain : être présent dans le pire comme dans le meilleur pour le bien des deux Nations !

par Ahmed GHAYET
Source : aujourdhui.ma/

























0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top