News

Le Maroc a son prolongement dans le monde et plus particulièrement en France où plus d’un million de Marocains de différentes croyances et confessions y vivent.

Les nouvelles qui nous parviennent de la France sont plus qu’inquiétantes. Contrairement à 2002, un parti xénophobe, raciste, antisémite et islamophobe pourrait gagner les élections présidentielles.

Les Marocains de France et les amis du Maroc doivent barrer la route à ce fascisme rampant. Les idées de la négation de l’autre car différent sont banalisées à longueur de journée sur les plateaux de télé et autres médias. Le parti de la haine se nourrit de la terreur extrémiste et renoue avec ses sources vichyste et Nazi. Il fait l’apologie de la funeste milice, de l’OAS, du GOUD et de la terreur coloniale. C’est un monde honni que les extrémistes de tout bord nous préparent. Mises à l’index de nos enfants, restriction de nos mouvements et du droit de vivre en famille, vagues expulsions, refus de nationalités …

Nous nous réjouissons que seule une faible proportion ne dépassant pas les 4% des votants français vivant au Maroc a trahi nos valeurs de vivre ensemble et du respect de l’étranger.

Les morts des guerres coloniales, nos martyres sur les champs de bataille pour la libération de l’Europe de la bête immonde du Nazisme. Nos travailleurs et nos jeunes victimes des crimes racistes et autres rafles et exterminations nous ouvrent les yeux pour nous inciter à participer à ces élections pour arrêter cette dérive inacceptable.

Des vallées du Souss jusqu’aux quartiers populaires d’Europe, notre mémoire est vivace, entre les deux tours nous commémorons comme chaque année la mort tragique de Brahim Bouarram jeune de 29 ans jeté dans la Seine par des assassins venant de quitter un rassemblement du Front National. Cela s’est passé au centre de Paris un premier mai 1995, fête des travailleurs et nous ne voulons pas que l’idéologie qui a excité les assassins se trouve au pouvoir en France ou ailleurs.

Pour une France ouverte, multiculturelle et cosmopolite (1 français sur 4 a un grand parent étranger). La contagion de la gangrène ne doit pas passer par une nation multiconfessionnelle et libre de ses paroles et de ses critiques.

Pour une France juste qui garantit l'égalité des droits partout dans tous les territoires dans les villes, les villages, les quartiers... Votez, et engagez-vous contre tous les extrémismes. Préservez pour vous et pour vos enfants un monde juste, fraternel et cosmopolite.

 
Youssef Haji
Militant associatif de l’immigration
Chargé de mission au CCME




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top