News

Le 11 juin 2009, Monsieur Ali Ziri, un chibani âgé de 69 ans, décédait suite à son interpellation par la Police Nationale française lors d’un contrôle routier.

D’après les conclusions de l’autopsie de l’Institut Médico-légal de Paris, qui a relevé 27 hématomes sur le corps, il est mort asphyxié suite au « pliage » exercé sur lui par les policiers. Or, 7 années de combat judiciaire ont abouti le 16 février 2016 au rejet du pourvoi en Cassation porté par la famille, avec cette conclusion : « il n’est ainsi pas possible de retenir une cause certaine de la mort d’Ali Ziri » !

L’affaire est actuellement devant la COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME, dont nous attendons qu’elle condamne la France pour l’utilisation par les policiers d’une technique d’immobilisation létale -le pliage-, théoriquement interdite depuis 2003.

Nous continuons d’exiger vérité et justice pour Monsieur Ali Ziri et pour tous les morts aux mains de la police dont les familles et les collectifs se sont vus opposer des non-lieux. Se joindront à nous dans cette commémoration Assa Traoré, Amal Bentounsi, Ramata Dieng, et des représentants d’autres familles de victimes.

Le Collectif appelle à un rassemblement devant l’Hôtel de Ville d’Argenteuil (95) pour un hommage sur le lieu de l’interpellation ce Samedi 10 juin 2017 à 15 h.

HALTE AUX VIOLENCES ET
A L’IMPUNITÉ POLICIÈRES !

Contacts presse :
Elise Languin, 0683323369
Omar Slaouti, 0698299792










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top