News

Une bonne âme, de quoi nous inspirer, Sabariah Hussein, âgée de 70 ans, cuisine tous les jours du mois sacré de Ramadan pour les pauvres, "sans distinction de couleur ou de religion".

Une équipe de bénévoles l'aide à nourrir les sans-abris, les réfugiés ou toute personne qui veut un repas chaud. Elle cuisine les repas massifs cinq jours par semaine pendant le Ramadan. En dehors de la cuisine, sœur Sabriah vient en aide et héberge également des femmes dans le besoin.


La raison de sa charité est simple : nourrir les autres amène la joie à sœur Sabriah. "C'est le bonheur de ma vie, pour voir les sourires sur le visage des gens", at-elle déclaré à CTV News. "Je ne pense pas à la religion ni à la race, je suis là pour eux".

Son appartement à Montréal est rempli d'arômes d'épices riches. Le curry, les galettes de poulet et les ragoûts sont frais tous les jours. Sœur Sabriah dit que ses actes de compassion culinaire proviennent de sa mère qui cuisinait pour les pauvres jusqu'à 1000 repas. Sœur Sabriah a grandi en Malaisie et a immigré au Canada il y a trentaine d’années.


Son esprit de charité lui a permis de rencontrer le Premier ministre Justin Trudeau durant le ramadan. Hussein dit qu'elle n'est pas prête à enlever son tablier. Mais, quand elle ne pourra plus le faire, elle espère que la prochaine génération continuera son héritage. A Montréal, la sœur Sabriah se bat tous les jours pour le bien être des autres.

Une inspiration pour nous tous en ces temps où on colporte tant de choses négatives... Les médias devraient nous montrer de telles choses plus souvent, pour rapprocher les humains... Bravo à cette grande dame !

A. Colin
Wakeupinfo.fr




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top