News

Ils s'appellent M’Jid El Guerrab, Mounir Mahjoubi, Saïd Ahamada, Fadila Khattabi, Mostapha Laabid ou Brahim Hammouche… et sont, depuis dimanche 18 juin, députés de la République, un peu partout en France.

De nouveaux députés issus de l'immigration dits "arabos-musulmans" ou "musulmans" tout court, qui donnent de l'urticaire aux sympathisants du Front national depuis les résultats du second tour, évoquant "les nouveaux problèmes" de la République ou même "le grand remplacement".

Source : lesrepliques.com/






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top