News

Candidate de la société civile investie par la République en Marche dans la 4e circonscription d'Indre-et-Loire pour les législatives, Fabienne Colboc s'est complètement emmêlée les pinceaux lors d'un débat télévisuel le 2 juin dernier sur France 3, provoquant un certain malaise sur le plateau. 
Cela ne l'a pas empêchée de terminer en tête. Confusions, balbutiements, phrases inachevées ou incompréhensibles, diction hachée, hésitations, méconnaissance de ses dossiers, cafouillages: la coach en entreprise originaire de Tours avait livré une prestation télévisuelle pour le moins désastreuse. Autour de la table, ses adversaires Hervé Novelli et Laurent Baumel en étaient même restés pantois.


 Son grand moment de solitude lui avait même valu quelques railleries dans l'émission "Touche pas à mon poste" présentée par Cyril Hanouna. "Elle aurait peut-être dû prendre quelques antisèches parce qu'on n'a pas tout compris", s'était amusé Camille Combal lors du lancement de sa chronique. Et de conclure: "Après ça, même Emmanuel Macron, il vote Mélenchon!"

Les électeurs de la REM ne lui en ont pas tenu rigueur et lui ont accordé leur confiance puisqu'elle est arrivée largement en tête de ce premier tour du scrutin, avec 34,39 % des voix.

7sur7.be/7s7/


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top