News

Le père de l'auteur a été le bouffon du roi Hassan II au Maroc. Le frère de l'écrivain a participé au coup D’État de Skhirat qui a fait une centaine de morts. Mahi Binebine raconte comment son père a dû renier son frère.


Aujourd’hui, Mahi Binebine est le peintre le plus connu du Maroc mais il est aussi écrivain et il a participé au salon du Livre de Paris qui se déroule à partir de vendredi 24 mars dont le pays invité est le Maroc. Dans son nouveau roman, il raconte pourquoi son père, qui était le fou du Roi Hassan II, a dû renier son fils. L’histoire d’une tragédie shakespearienne.

"Mon père a été bouffon de Hassan II pendant 35 ans et mon frère a participé au coup d’État de Skhirat en 1971 où il y a eu des militaires qui sont entrés au Palais et qui ont fait un carnage" raconte Mahi Binebine. Son père a d'ailleurs assisté au drame. "Dans ce livre je raconte l'histoire tragique de cette famille qui a éclaté à cause de ce drame", ajoute l'auteur.
Le père renie son fils

Et c'est vrai que la suite fait froid dans le dos. Le père a alors dû renier son fils. "Il a été embastillé dans un mouroir qui s'appelle Tazmamart où on a mis des gens sous terre pendant 18 ans dans le noir, explique Mahi Binebine. On a voulu les tuer à petits feux." Dans un bâtiment abritant 29 détenus, quatre seulement ont survécu. "Lorsqu'il est sorti de Tazmamart, la première chose qu'il trouve à me dire, j'étais là pour l'accueillir. Il me dit : 'Tu m'emmènes voir papa ?' Moi je ne l'avais pas vu pendant 10 ans, mon père !" ajoute Mahi Binebine.
Aujourd'hui, le Maroc est beaucoup plus démocratique.
Au Maroc, on a tourné la page, on a connu des années de plomb. Mais on est arrivé à une période où il fait bon vivre aujourd'hui. Mahi Binebine, auteur du fou du roi à franceinfo




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top