News

La réforme des APL risque de faire grincer quelques dents. Décidée sous Hollande, propulsée par Macron, les 5 euros de baisse (par mois) sont martelés pour justifier cet "effort collectif" contre le déficit public. 800.000 étudiants sont notamment concernés. 

Un étudiant sur 4 vit aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, pour ceux qui ont la chance de faire des études. Economies attendues : 390 millions d'euros par an.

Sauf qu'au même moment, outre l'évasion fiscale (60 à 80 milliards d'euros par an) qui ne semble émouvoir personne au gouvernement, la réforme de l’impôt sur la fortune devrait coûter plus de 2,3 milliards d'euros par an à l’État. Quant au CICE, il coûte plus de 20 milliards d'euros par an sans avoir démontré l'ombre d'une création d'emploi. Alors pourquoi ces économies de bouts de ficelles sur le dos de ceux qui n'ont rien (mais qui ne sont pas rien) ?

Partout sur les réseaux sociaux "pro Macron", la caricature de l'étudiant faignant ressort. Une députée En Marche explique ainsi "Si à 18 ans vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu'est-ce que vous allez faire de votre vie?" NB : Depuis le 1er février 2017, le salaire brut d'un député est fixé à 7185,60 euros par mois.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top