News

Cette attraction touristique du côté hollandais de l'île de Saint-Martin a fini par coûter la vie à quelqu'un. Mercredi, une femme a été propulsée par la force des réacteurs d'un avion au décollage. Elle est décédée de ses blessures après avoir été soufflée par le réacteur d'un avion sur la plage de Maho, à proximité de l'aéroport. 

Selon le Soualiga Post, il s'agit d'une touriste Néo-Zélandaise de 57 ans qui observait le décollage du Boeing 737 lorsque la puissance dégagée par les réacteurs de l'avion l'a éjectée. Lors de sa chute, la touriste se serait cognée la tête sur des rochers. Gravement blessée, elle aurait été prise en charge rapidement, mais aurait succombé à ses blessures à la clinique. 

Le directeur du tourisme de cette partie de l'île, interrogé par le New Zealand Herald, a indiqué d'être entretenu avec la famille. "Ces proches reconnaissent qu'ils n'auraient pas dû s'approcher en dépit des panneaux, a-t-il rapporté. Ils regrettent d'avoir pris ce risque". 
Une attraction populaire mais dangereuse

Ce n'est pas une première. En 2012, une femme avait été projetée et blessée au même endroit. D'après La 1ere, l'observation d'avions au décollage est devenue une attraction très populaire de la partie hollandaise de Saint-Martin. Cependant, des panneaux d'avertissement ont été posés autour de l'aéroport afin de prévenir de la dangerosité des appareils dont la propulsion des réacteurs peut être violente. 

Pour autant, ces panneaux ne découragent pas les curieux en quête de sensations fortes. Et, comme le montre cette vidéo (à partir de 1,20 minute), les plagistes de Maho qui souhaitent échapper au souffle des avions n'ont qu'à s'accrocher aux grilles jouxtant l'aéroport.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top