News

Le leader de l'opposition, Kem Sokha, a été arrêté dans la nuit du ce samedi pour trahison (motif annoncé : coopération avec un gouvernement étranger qui cherche à renverser le pouvoir en place)

La semaine dernière, des agents d'une organisation américaine agissant sur place sous le couvert d'une "ONG", financée par les mêmes personnes qui sont derrière les révolutions colorées d'Ukraine et d'ailleurs, ont été expulsés du pays en étant accusés de préparer un changement de régime.

Des barrages de police ou police militaire commenceraient à apparaître dans la capitale. Les ambassadeurs étrangers ont été convoqués par le gouvernement pour éclaircir la situation. 

Le pays s'attendait à des troubles autour des élections de 2018, mais il se peut qu'il y ait des évolutions prématurées... Ça peut aussi continuer sans faire de vagues, on en saura plus dans les prochains jours...

Il n'y a pas vraiment le camp des gentils et le camp des méchants : le gouvernement fait tout pour rester au pouvoir avec des méthodes contestables, et l'opposition (très contestable aussi) se fait ouvertement aider par des pays étrangers qui ont un intérêt à dégager le gouvernement en place.

Source presse locale




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top