News

Christophe Allain, sur Radio Ici&Maintenant interviewé par Laurent Fendt, évoque son éveil de kundalini et décrit les différentes dimensions non matérielles qui existent autour de nous (décédés, êtres de lumière, espaces-temps parallèles, etc.) Il explique en quoi la réalité que nous percevons est fonction de notre intérieur.



Christophe Allain : Après un éveil de kundalini assez radical vécu à 23 ans, je me suis lancé dans une quête spirituelle importante, parallèle à mon chemin de vie. Ma recherche : la réalisation de l'humain qui est pour moi le vrai sens de la quête spirituelle, le divin étant, quant à lui, déjà réalisé et n'ayant besoin de rien !

D'abord un long travail sur la pulsion de mort et le haut. En gros pour trouver le mystique (l'absolu et le relatif réconciliés) chacun doit naviguer entre le sorcier (relatif qui veut dominer l'absolu) et le curé (relatif qui veut se soumettre à l'absolu) qui est en lui.

Le travail du haut amène le silence intérieur et la perception sans forme qui permettent d'avoir accès à n'importe quelle information absolue à travers sa structure relative. Ensuite un travail sur la pulsion de vie , thème de mon deuxième blog "esprit de la foret" (http://espritdelaforet.over-blog.com/)

La perception de l'essence subtile de son environnement, la reconnexion correcte de l'empathie, de la capacité d'attraction / répulsion magnétique classique du fonctionnement instinctif caractérisent le travail généré par le bas. Trouver sa survie dans le monde, trouver sa liberté par rapport à l'autre, trouver sa place dans la société ici et maintenant pour enfin trouver sa place dans l'univers.

La reconnexion à la vie et la jouissance sont plus difficiles car plus diabolisés, peu de gens l'ont fait en s'en vantent (à part Gurdjieff et Raspoutine peut-être), mais c’est un chemin nécessaire vers la réalité. Aujourd’hui je travaille à intégrer le haut et le bas en même temps (le centre et l'humain).





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top