News

Hervé Renard, le sélectionneur du Maroc, savoure la qualification des siens pour la Coupe du monde après leur victoire en Côte d'Ivoire (2-0).


Hervé Renard (sélectionneur du Maroc, vainqueur de la Côte d'Ivoire) : «Le Maroc a mérité sa qualification. C'est grâce à l'abnégation des joueurs, ils répondent présent comme avaient répondu présents les joueurs ivoiriens en 2015 (victoire à la CAN). 

Dans la causerie (d'avant match), je leur ai dit qu'il y avait eu la génération 1980 (Coupe du monde 1986), la génération 1990 (avec Coupes du Monde 1994 et 1998) avec Moustapha Hadji qui est dans le staff, et que maintenant c'était à eux d'écrire l'histoire. 

Ils l'ont fait brillamment. 
Le retour va être exceptionnel, un peu comme le retour en 2015 (à Abidjan après la victoire à la CAN). Ce sont des moments inoubliables. J'ai la chance de les vivre, j'ai certainement une bonne étoile.»

Vingt ans après la Coupe du monde 1998 en France, quand son équipe était emmenée par Noureddine Naybet et Mustapha Haji, le Maroc va retrouver la compétition en Russie grâce à sa victoire samedi (2-0) en Côte d'Ivoire. Haji est aujourd'hui sélectionneur adjoint mais ses successeurs sur le terrain ont fait honneur à leurs aînés lors de cette campagne de qualification, qu'ils terminent invaincus avec 11 buts marqués et aucun encaissé.

Côté ivoirien, ni la présence dans les tribunes des légendes Didier Drogba et Yaya Touré, ni le soutien des 29 000 supporters du stade Felix-Houphouët Boigny d'Abidjan n'ont suffi. Les Elephants, décevants depuis les retraites internationales de l'ancien buteur de Chelsea et du milieu de Manchester City, n'ont pas été en mesure d'aller chercher une victoire qui leur aurait assuré une quatrième présence consécutive en Coupe du monde. Amputés de deux cadres, Eric Bailly et Jean Michaël Seri, ils ont pourtant bien entamé la rencontre et auraient pu marquer si Gervinho s'était plus appliqué (17e) ou si Romain Saiss n'avait pas fauché Wilfried Zaha à l'entrée de la surface alors que ce dernier filait au but (22e).



Le film du match
Mais les Marocains ont vite pris le contrôle de la rencontre, marquant coup sur coup par Nabil Dirar (25e) sur un centre-tir puis le capitaine Mehdi Benatia sur une erreur de marquage de Jean-Philippe Gbamin (30e). Hervé Renard est le deuxième sélectionneur français à assurer sa présence au Mondial après Didier Deschamps, tandis que son homologue belge Marc Wilmots ne devrait pas survivre à cet échec.

Source


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top