News

C'est un véritable choc, on a du mal à décrire ce qui est arrivé à Essaouira. Plusieurs femmes sont mortes, dont certaines étaient enceintes, pour un supposé don de quelques kg de farine.

Le mystère dans cette curieuse générosité, c’est que ces distributions charitables n’émanaient pas des autorités locales, mais seraient des aumônes distribuées par une mouvance religieuse qui exploite la précarité pour étendre son influence et son idéologie sur une population démunie matériellement et intellectuellement.


Le mécène en question, est un certain « Cheikh Abdelkabir El Hadidi » qui est un employé des affaires religieuses mais aussi un chef d’une association islamiste nommée « Association pour l’apprentissage du coran par cœur et pour les œuvres sociales ». Il a l’habitude de faire ses dons chaque année, il est dans sa cinquième année. 

Le fameux « Cheikh Abdelkabir El Hadidi » aurait eu une licence universitaire Coranique en Arabie Saoudite (Wahabisme). Il est également Imame de la Mosquée « Assabil » au quartier chic de Casablanca (la Californie). Un responsable religieux issu d’une mouvance religieuse dite « non modérée » ! Le cheikh a eu même l’honneur d’un glorieux reportage sur sa vie dans la prestigieuse télévision saoudienne Al Arabiyya TV. Cette dernière n’a pas manqué de signaler à ces téléspectateurs qu’il dirige une mosquée à Casablanca avec 22.000 fidèles. 


Le chef du gouvernement Mr Saad Eddine Othmani, n’a pas dit un mot via sa page Facebook habituelle, alors qu’il y a quelques semaines, juste quelques heures après le tir de feu dans un café branché de Marrakech, il annoncé que l’attaque est un règlement de compte et non pas un acte terroriste.

A. Colin

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top