News

Le RND, parti du Premier ministre Ahmed Ouyahia, accuse, dans un communiqué, des parties, sans les identifier, d’instrumentaliser les images de la foule d’étudiants massée devant le Centre culturel français (CCF) pour nuire à l’image de l’Algérie.


«Certains ont voulu faire croire qu’il s’agissait de demandeurs de visa alors que la réalité est toute autre. Les foules qui se sont amassées hier devant le CCF étaient là pour passer un concours de maîtrise de la langue française dans la perspective de poursuivre leurs études en France», souligné le communiqué, ajoutant que c’était là, une tentative manifeste de nuire à l’image du pays.

Le RND a également affirme qu’il ne s‘agissait pas de «harraga», mais "d’étudiants en quête de savoir", appuyant ses propos par une référence religieuse incitant à faire la quête du savoir même si cela nécessitait d’aller jusqu’en Chine (atlouboo el ‘ilm walaw kana fi ssin).


Le parti d’Ahmed Ouyahia n’a, cependant, fait aucune référence à la déliquescence de l’université algérienne qui demeure en queue des classements internationaux. Aucun mot non plus sur les effets de la crise sur une jeunesse inquiète pour son avenir. Pourtant, le Premier ministre n’a pas été avare de déclarations pessimistes ces derniers temps.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top