News

En réponse au Maroc, l'Algérie vient de mettre en orbite son satellite «Alcomsat-1». Mais il n'a pas le temps de souffler, car Rabat est déjà sur le point de lancer son deuxième satellite espion...

En lançant dans la nuit du 7 au 8 novembre derniers son premier satellite espion, baptisé «Mohammed VI-A», le Maroc a intégré le cercle fermé des puissances spatiales. Une situation qui ne plaît évidemment pas du côté de son voisin algérien. Déjà, peu après l’annonce de la date du lancement de «Mohammed VI-A», le frère ennemi du royaume, ne voulant pas se laisser son «éternel rival», a rapidement réagi en annonçant le lancement imminent de son propre satellite, «Alcomsat-1» dédié à des usages «militaires et stratégiques».

Voilà que c’est chose faite. «Alcomsat-1» a été mis en orbite ce lundi. Le premier satellite algérien a été propulsé par une fusée chinoise Longue Marche-3 vers 00H40 heure locale (16H40 GMT dimanche) depuis le centre de lancement de Xichang, dans la province du Sichuan (sud-ouest), selon l'agence Chine nouvelle. Selon la même source, Alger utilisera l'engin pour la «diffusion télévisuelle, les télécommunications d'urgence, l'éducation à distance, la communication entre les entreprises ou encore la navigation par satellite».

Mais l’Algérie n’a pas le temps de souffler, puisque le Maroc s’apprête déjà à envoyer un nouveau satellite dans l’espace. Il s’agit de «Mohammed VI-B», frère jumeau du premier satellite espion marocain, qu’il est quasiment prêt à rejoindre dès 2018, rapporte Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce lundi 11 décembre. Fruit d’une coopération entre le Maroc et l’Agence spatiale européenne(ESA), «Mohammed VI-B» servira à recueillir des informations tant dans le domaine stratégique que celui de la criminalité transfrontalière, précise le quotidien arabophone.

La nouvelle Guerre des étoiles entre nos deux pays est donc déclarée. Quel sera le prochain coup de l’Algérie?

Par Mohamed Koné
Source : h24info.ma/




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top