News

Encore un fantasme d'une supposée ministre islamiste qui n'a pas froid aux yeux en déclarant que le marocain n'est pas considéré comme pauvre du moment qu'il gagne 20 dirhams par jour (600 dh/mois = 60 €). C'est à se demander, comment peut-on nommer des ministres aussi fragiles du cerveau!

La PJDiste au grade de ministre de la Famille et de la Solidarité a jeté un nouveau pavé dans la mare. Pour elle, quand on gagne 20 dirhams par jour au Maroc, on n’est pas pauvre. Des déclarations qui lui voilent une volée de bois vert dans la presse et sur les réseaux. (Le3360.ma)

Les ministres islamistes devraient apprendre à tourner sept fois leur langue dans leur bouche avant de débiter des énormités. En effet, Bassima El Hakkaoui, ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social, a encore sévi.

Assabah rapporte ainsi, dans son numéro daté de ce lundi 29 janvier, que la ministre PJDiste, invitée mercredi dernier à une rencontre de la Fondation Fkih Titouani, à Salé, estime que nous ne pouvons parler de pauvreté, au Maroc, au sujet de quelqu’un qui gagne 20 dirhams par jour.

Pour étayer son propos et de manière encore plus gauche, Bassima Hakkaoui a fait appel aux statistiques du Haut commissariat au Plan (HCP), insistant sur le fait que le nombre de pauvres, au Maroc, a reculé de 10 à 4 millions de personnes vivant avec 20 dirhams par jour, alors que les citoyens souffrant de pauvreté extrême, soit ceux qui vivent avec dix dirhams par jour, sont au nombre de 450.000.

Bassima Hakkaoui a enfoncé le clou en assurant que ceux qui gagnaient 3.000 dirhams par mois arrivaient à la fin des catégories de la classe moyenne et pouvaient subvenir à leurs besoins de première nécessité.


La PJDiste a bien essayé de se rattraper en rappelant d’autres chiffres sur la pauvreté au Maroc et les multiples programmes gouvernementaux pour lutter contre la précarité, le mal était déjà fait. 

Sur les réseaux, les internautes ont répondu chacun à sa manière. Mais le ton reste au sarcasme. 



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top