News

La présomption de légitime défense n’a pas fini de faire des ravages. Yassine, un jeune d’Argenteuil a été blessé par balle suite à une course poursuite avec la police. Les flics parlent de « légitime défense », version contestée par les jeunes présents.

Tout a commencé par une vidéo. On y voit l’interpellation brutale d’un jeune blessé par balle. Il a une balle dans l’épaule, ce qui n’empêche pas la police de faire une technique d’écrasement de tête comme on peut le voir sur la photo.

Malgré les demandes légitimes d’une habitante, inquiète de voir le jeune de 19 ans se vider de son sang, les flics continuent leur manoeuvre, visiblement plus soucieux du maintien de l’ordre que de la santé du jeune qu’ils venaient de flinguer. 
Deux éléments sont mis en doute
  • La « tentative de meurtre » de la policière : la voiture était, selon les jeunes, à l’arrêt. 
  • Le fait que la policière était à l’origine des coups de feu. 
Le dernier point particulièrement semble réfuté par tous les témoins : 

Quel interêt pour la police de mentir sur l’auteur.e des coups de feu ? 
Pour eux, et afin d’appuyer la thèse (malmenée) de la « légitime défense », il y a un sens à ce que la personne blessée soit celle qui ait « répondu » à la violence. Logiquement, ce point va nourrir l’accusation et appuyer auprès du juge. C’est donc une déformation lourde de conséquences pour Yassine dans le cas d’un éventuel procès. 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top