News

La réunion ministérielle préparatoire du sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu du Bassin du Congo, s’est tenue vendredi à Brazzaville, en préparation du sommet prévu le 29 avril, avec la participation d’une douzaine de chefs d’Etat, dont le Roi Mohammed VI du Maroc, « invité spécial » de ce 1er sommet.

Le Fonds bleu pour le Bassin du Congo est un fonds international créé à des fins de développement écologique dans une région qui constitue le deuxième poumon de la planète après l’Amazonie.

Son objectif est de permettre aux États de la sous-région du bassin du Congo de passer d’une économie basée sur l’exploitation des forêts à une économie favorisant davantage la gestion des eaux des fleuves.

« Invité spécial » de ce premier sommet, le Roi du Maroc est le principal soutien international au « Fonds bleu » pour le Bassin du Congo. Ce sommet s’inscrit d’ailleurs dans le prolongement de la COP22, le sommet mondial sur le climat, tenu en novembre 2016 à Marrakech.

Après le lancement de cette initiative environnementale, le Maroc avait suivi de près le projet, confirmant son engagement résolument africain et allant au-delà des simples déclarations d’intention. Rabat a ainsi été présent à la signature en mars 2017 à Oyo, au Congo, du mémorandum créant le Fonds bleu pour le Bassin du Congo.

Aussi, ce 1er sommet dédié au Bassin du Congo consacre-t-il le rôle du Maroc dans le développement environnemental en Afrique, avec l’opérationnalisation du Fonds bleu.

La présence personnelle du Roi Mohammed VI à ce Sommet est un signe de son engagement effectif pour la préservation de l’Environnement sur le continent.

Un engagement qui a déjà été acté par la tenue au Maroc du Sommet Africain de l’Action, organisé en marge de la COP 22 en 2016 pour défendre une stratégie continentale commune en matière environnementale.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top