News

Le roi Mohammed VI veille sur la sécurité du pays. Sa majesté s'est rendu le mardi 24 avril au siège de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST). Le souverain y a inauguré un institut de formation spécialisé. 

Le roi Mohammed VI a passé en revue un détachement d’honneur de la Sûreté nationale avant d’être salué par le ministre de l’Intérieur, le Directeur général de la sûreté nationale et de la surveillance du territoire national, ainsi que par plusieurs hautes personnalités et responsables de l’administration centrale de la DGST. 

Le Souverain marocain s’est informé sur des unités du groupe d’intervention rapide relevant de la DGST et passé en revue les équipements, les véhicules et les moyens logistiques utilisés dans les opérations d’intervention pour faire face aux dangers de la menace terroriste et aux différentes formes du crime organisé, y compris le crime transfrontalier. 

Le roi a également procédé à l’inauguration du nouvel institut de formation spécialisée et visité ses différentes composantes. Il s’agit d’un complexe sécuritaire édifié dans le cadre du développement du système de formation dans le domaine du renseignement, sur une superficie de 35.000 m2, et comprenant essentiellement un amphithéâtre de conférences, onze salles d’étude, un laboratoire pour l’enseignement des langues étrangères, une salle de conférences, une bibliothèque, en plus d’infrastructures destinées aux formateurs et cadres administratifs. Le complexe comprend également une résidence réservée au logement, dotée notamment d’un cabinet médical et d’une salle d’éducation physique et de sports. 

Ce complexe est doté aussi d’une armurerie répondant aux normes requises en ce qui concerne les bâtiments sécuritaires sensibles, d’un dépôt de munitions, d’un stand de tir, et d’un parcours de saut d’obstacles destiné à l’entraînement et aux exercices d’endurance auxquels sont soumis les fonctionnaires de l’institution sécuritaire. 

Lors de cette visite à la DGST, le roi s’est informé des activités des directions centrales d'opérations, notamment celles chargées de la lutte contre l'extrémisme, le terrorisme et les différentes formes du crime organisé, et suivi des explications sur les méthodologies de travail et les techniques d’investigation et de renseignement qui permettent d’instaurer la paix dans sa conception la plus large, d’anticiper les dangers et de faire face aux défis qui menacent la sécurité du Royaume et des citoyens. 

Source 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top