News

En se joignant aux manifestants, qui plus est face au Parlement - une symbolique extrêmement parlante -, Daoudi, le membre de gouvernement en charge de la gouvernance et l'ex-ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, s'est comporté en videur...de la raison ! Au mépris de toute logique.

Ce belliqueux cyclothymique vient de commettre une faute qui vaut le renvoi immédiat dans n'importe quelle démocratie qui se respecte. Pour beaucoup moins que cela, la France de Hollande s'était séparée d'un seul coup de deux de ses plus illustres ministres.

Le comportement irresponsable du sieur Daoudi nous renseigne ainsi sur le déclin tragique de la politique au Maroc.

En vérité, il n'y a plus une seule minute à attendre pour faire cesser cette mascarade dont le scénario lui-même était né de cette autre mascarade que fut le "blocage" !

Le roi dispose aujourd'hui de tous les motifs concrets pour renverser la table et renvoyer la bande de démagos incompétents qui se jouent du destin du pays et de nos nerfs.

Pour ce faire, il a le choix d'une foultitude d'outils constitutionnels, de la dissolution du parlement jusqu'à l'état d'exception, le cas échéant.

Il a ce choix et c'est le moment d'y recourir ! Sinon...

Sinon nous n'aurons plus nous-mêmes que le seul choix de foutre dehors manu militari, avec tomates et œufs pourris en prime, ces "Bâtards de la Raison" !

Abdessamad Mouhieddine
Journaliste



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top