News

Alors que Theresa Mayet le Prince William ainsi que 3.200 invités venus du Royaume-Uni, de France et d’autres pays ont assisté aux commémorations du centenaire de la bataille d'Amiens, Emmanuel Macron, originaire de cette ville, a choisi de ne pas y assister... Édouard Philippe ayant suivi son exemple. Pourquoi une telle décision du côté français?

3.200 invités venus du Royaume-Uni, de France ainsi que d'autres pays ayant pris part à la Première Guerre mondiale se sont rendus mercredi en Picardie pour commémorer le centenaire de la bataille d'Amiens.

Theresa May et le Prince William n'ont pas raté cette occasion de rendre hommage aux héros ayant sacrifié leur vie et apporté le premier succès des forces alliées contre l'armée allemande en 1918.

De son côté, la partie française a été représentée par Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, et la ministre des Armées elle-même, Florence Parly, rappelée pendant ses congés estivaux.

Vu le déplacement des deux hôtes de marque britanniques, les absences du locataire de l'Élysée et du chef du gouvernement ont cependant étonné le public et suscité beaucoup d'interrogations.

Les internautes, quant à eux, ont également décidé de s'exprimer en la matière en critiquant la décision des dirigeants français de profiter des vacances et de ne pas se rendre à la cérémonie de commémoration.
«Mais l'Élysée, contactée par BFMTV.com, assure qu'il était "prévu de longue date" que les choses s'organisent ainsi. Le "Château" ajoute que le Président de la République ne "pouvait pas se rendre" à la cérémonie et a rappelé que Theresa May a déjà été reçue par Emmanuel Macron au fort de Brégançon», a expliqué BFMTV.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top