News

Les investisseurs escroqués dans le projet immobilier marocain «Paradise Beach and Golf Resort» ne baissent pas les bras. Ils ont manifesté de nouveau, le 30 juillet, devant le prestigieux hôtel Berkeley à Londres pendant la cérémonie du 19ème anniversaire de l'intronisation du roi du Maroc et cela en présence de l’Ambassadeur du Maroc et de nombreux Hauts dignitaires étrangers. 

La manifestation fut très bruyante avec des slogans très hostiles au Maroc : 
Où est notre argent, honte à vous le Maroc ! N'investissez pas au Maroc ! Ils volent votre argent ! Le Maroc est corrompu au plus haut niveau ! Que fait l’Ambassade depuis 11 ans ? Ce projet était soutenu par les plus hautes autorités marocaines ! Pourquoi les audits n’ont pas été effectués comme le gouvernement avait prévu de le faire ? Pourquoi le gouvernement marocain a-t-il choisi un promoteur véreux ? Pourquoi les plus importants Ministres marocains ont-ils continué à signer plusieurs conventions avec le promoteur, pourtant le site était abandonné !
Les investisseurs ont réussi à perturber le déroulement de la cérémonie :
• Désordre devant Berkely Hôtel à Londres où de nombreuses personnalités de Haut-rang et invités ont été interpellés et surpriss par les slogans de la manifestation. Des dépliants expliquant l’affaire leur ont été distribués. 

• Des diplomates de nombreux pays, dont le Koweït, l’Arabie Saoudite, le Japon, l’Égypte, Israël, nombreux pays Africains et Européens ainsi que le Royaume-Uni étaient présents comme invités et ont été alertés sur le scandale de Paradise Beach. 

• De nombreux étrangers/touristes qui passaient dans la rue se sont arrêtés pour prendre des photos et se renseigner sur l’objet de la manifestation. 

• Des chauffeurs de taxi de Londres se sont joints au mouvement et ont pris des dépliants pour les distribuer comme tract à leurs clients. 

Cette manifestation n’en est pas la dernière, elle sera suivie par une grande manifestation, le vendredi 10 août, devant l’Ambassade du Maroc à Londres (il s’agira de la 9ième mobilisation à Londres) 

Depuis 11 ans, les 600 investisseurs floués du projet immobilier « Paradise Beach and Golf Resort » attendent toujours une résolution – ce projet, abandonné par le promoteur escroc, avait été soutenu par l’Etat marocain en 2009. Depuis 2 ans, les investisseurs, exaspérés, manifestent sans relâche et avec toujours autant de détermination alors que les autorités marocaines, pourtant partie prenante dans ce projet, et notamment son Ambassade à Londres, continuent à faire le dos malgré la gravité des faits. 

Un nouveau débat au parlement de Westminster est en préparation suite à celui qui a déjà eu lieu le 19 janvier 2018 et à la réunion des investisseurs avec le Ministre d’Etat Britannique Alistair Burt qui a eu lieu le 30 janvier dernier. 


Affaire à suivre 
Arlette Colin






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top