News

L’ouverture de la session du parlement marocain, ce vendredi, a donné lieu à des situations saugrenues qui n’honorent pas les dignitaires représentants du peuple. Les parlementaires se sont comportés comme de vulgaires gredins, bousculades pour les sièges et manque de discipline à tous les égards.

A leur tête, le Chef du gouvernement, El Othmani et sa ministre du tourisme qui se sont pointés en retard alors que le roi était déjà en place pour prononcer un discours à l'occasion du lancement de la première session de la troisième année législative de la 10ème législature, dans lequel le Souverain marocain appelle toutes les forces vives à une mobilisation générale pour réduire le fossé des inégalités sociales. ​

Pendant le discours du souverain marocain, certains députés chuchotaient à l’oreille de leurs voisins en violation des règles du protocole royal. Si aucune remarque n’est à faire sur l’aspect vestimentaire traditionnel faute de se voir refouler, aucun d’entre eux ne s’est vu refusé l’entrée avec des sacs plastiques utilisés pour le ravitaillement en restes du cocktail. En effet, et tout juste après le signal du roi pour l’ouverture du buffet, des députés en assez grand nombre et munis de ces sacs, ont choqué l’assistance en les remplissant de pâtisseries et de friandises sans que les services du parlement n’interviennent pour mettre fin à la razzia.

Les serveurs engagés par le traiteur ne se sont pas, non plus gênés, pour se servir à la fin de la cérémonie en emportant des cartons pleins à ras bord des gourmandises destinés aux convives qui se sont bousculés autour de la bouffe transformée en champs de bataille.

Que faut-il attendre de ces représentants du peuple qui probablement n’ont pas COMPRIS encore le message royal !



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top