News

Le Président du Gouvernement d’Espagne, Pedro Sanchez, est arrivé, le 19 novembre 2018 à Rabat pour un premier déplacement au Maroc, depuis sa prise de fonction en juin 2018, accompagné du Ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska.​

Le Président du Gouvernement, Pedro Sanchez, a remercié, au nom du Royaume d'Espagne, le 19 novembre 2018, le Roi Mohammed VI pour l'excellent partenariat qui existe entre les deux pays, dans les divers domaines mais aussi pour les efforts et l’engagement du Maroc en faveur de la lutte contre l’immigration clandestine et a garantie au Souverain Marocain que l’Espagne restera leur allié au sein de l’Union Européenne.​

Le Président du Gouvernement espagnol a, de plus, confirmé devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI la volonté de l'Espagne d'organiser la Coupe du Monde 2030 conjointement avec le Maroc et le Portugal.​

On peut donc dire qu'avec deux alliés de poids dans le football européen et mondial, la candidature du Royaume du Maroc aurait plus de chances d'aboutir.​

S'agissant des entretiens qu'il a eu avec son homologue marocain, ceux-ci ont porté sur la coopération économique, la sécurité dans la région, la question du Sahara marocain, la migration et le développement de l'Afrique et ont constitué les principaux points qui ont été évoqués lors de cette rencontre.​

Lors de sa rencontre avec le Chef du Gouvernement marocain, Sanchez a mis exergue l'importance qu'il attache aux relations avec le Maroc dans les domaines économique, politique et sécuritaire.​

A rappeler que l'Espagne et le Maroc ont porté en 2017 la valeur de leurs échanges commerciaux à plus de 14 milliards d'euros. L'Espagne achète du Maroc du matériel électrique, des fruits et légumes, des vêtements ainsi que des produits de la mer alors que le Maroc importe d'Espagne des produits pétroliers, des équipements de véhicules et du textile.​

Le Maroc représente, en outre, le 9ème marché mondial de l’Espagne, son 2ème marché hors Union Européenne et son premier marché en Afrique. De plus, les deux pays sont liés par 105 accords bilatéraux, soit deux fois plus qu’avec l’ensemble des autres pays du Maghreb. On indiquera également que près d'un millier d'entreprises espagnoles sont installées au Maroc.​

Du fait que le partenariat économique soit important, il a été convenu de l’organisation l’année prochaine d’un forum économique maroco-espagnol, a confirmé le Premier Ministre espagnol.​

Les deux pays coopèrent aussi de manière efficace en matière de transit et de circulation des Marocains Résidant à l'Etranger (MRE). L'opération Marhaba 2018 a géré le passage et l'arrivée de quelque 03 millions de MRE entre l'Espagne et le Maroc et vice versa.​

S'agissant du volet sécuritaire, il a bien entendu occupé une place de choix dans les entretiens entre le Président du Gouvernement espagnol et son homologue marocain, qui d'ailleurs est accompagné par son Ministre de l’Intérieur.​

Notons, par ailleurs, que les relations maroco-espagnoles sont plus fortes avec une communauté marocaine de 800.000 personnes établies en Espagne.​

Pour ce qui est des flux migratoires illégaux, Monsieur Sanchez a apprécié l'excellence du travail accompli par le Maroc pour mettre un terme à ces mouvements migratoires illégaux et l'a assuré du soutien de l'Espagne qui restera leur allié au service de l’Union Européenne.​

Le Président du Gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a réitéré, lundi à Rabat, le soutien de son pays aux efforts de l’ONU pour une solution politique et durable à la question du Sahara marocain.​

"L'Espagne n’a pas changé sa position concernant la question du Sahara", a tenu à préciser Monsieur Sanchez lors d’un point de presse à l'issue de ses entretiens avec le Chef du Gouvernement marocain.​

Dans ce sens, le Chef de l’Exécutif espagnol a réitéré le soutien de Madrid aux efforts du Secrétaire Général des Nations-Unies et de son Envoyé Personnel pour parvenir à une solution politique durable à la question du Sahara marocain.​

Par la même occasion, le Chef de l’Exécutif espagnol a plaidé auprès des responsables marocains pour que l’Espagne puisse continuer à être un allié du Royaume du Maroc.​

A cet effet, Pedro Sanchez a évoqué avec son homologue marocain la prochaine convocation de la réunion bilatérale à haut niveau, qui doit être convoquée sous la Présidence des deux Chefs de Gouvernement et qui doit être célébrée cette fois au Maroc.​

Après cette visite, du 19 novembre 2018 à Rabat, le Premier Ministre espagnol retournera au Maroc le 10 décembre 2018 à Marrakech pour assister à un sommet des Nations-Unies sur les migrations.​

Farid Mnebhi

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top