News

Loin de la jet-set de Marrakech, des retraités souvent de condition modeste, français pour la plupart, descendent chaque année en camping-car passer l'hiver au Maroc. Ils y goûtent la douceur du climat et la vie peu chère, avant de retourner en Europe aux beaux jours. 

Comme les hirondelles, ils reviennent avec le printemps, après avoir passé l'hiver dans les « pays chauds » - en l'occurrence le Maroc -, des milliers de camping-caristes reprennent le ferry pour retrouver leurs quartiers d'été chez eux, en Europe. Selon les autorités locales, sur les 30.000 à 40.000 camping-cars qui entrent chaque année dans le royaume - en général à l'automne -, une bonne partie le quittent aux beaux jours. Le plus souvent, ces véhicules viennent de France, parfois d'autres pays européens, notamment d'Allemagne et d'Italie Et la quasi-totalité de ces caravaniers sont des retraites qui veulent à la fois vivre au soleil et faire des économies avec une prédilection pour la région d'Agadir 

Ils vivent comme en France, le beau temps en plus. Ces retraites apprécient surtout une vie bien moins chère que dans l'Hexagone. Les fruits et les légumes ne coutent que quelques centimes d'euro, une bouteille de butane a peine 4 euros. « Chez nous, remarque un retraité, dès que quelque chose ne marche plus, on le jette, eux démontent et réparent ». 

C'est la retraite dont ils rêvaient : tremper leurs pieds dans une piscine au mois de décembre. Depuis trois semaines, Nicole et Patrick savourent la douceur de l'hiver marocain. "On a un climat qui est vraiment exceptionnel. C'est un coin de paradis", affirme Patrick. "C'est notre récompense", ajoute son épouse. Depuis cinq ans, ils passent six mois de l'année dans un camping près d'Agadir. En 2010, ils avaient visité le pays, un coup de cœur immédiat.



Avec source

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top