News

Nous pensions importer des bras pour le travail, mais ce sont des Hommes qui ont immigré avec leurs cultures, leurs histoires et leurs mémoires 
L’année 2019 marque les 50 ans de la présence marocaine aux Pays-Bas. Pour célébrer cet anniversaire, le Centre Euro-Méditerranéen Migration et Développement (EMCEMO) et la Plate-forme “50 ans : histoire & mémoire de l’immigration marocaine” organisent une série d’événements et de débats. L’objectif est de faire mieux connaître la communauté marocaine installée sur le territoire néerlandais, tout en valorisant son histoire et la mémoire des premiers travailleurs migrants. Cette initiative est soutenue par une cinquantaine d’organisations marocaines présentes aux Pays-Bas qui se sont regroupées dans le cadre d’une plate-forme pour mieux coordonner leurs activités. 

Une exposition itinérante, des rencontres, des discussions, ainsi que des événements culturels vont se dérouler de mars à décembre 2019 dans plusieurs villes des Pays-Bas. 

Beaucoup de choses ont changé depuis 1969. De quelques milliers de travailleurs migrants marocains à l’époque, les Pays-Bas comptent aujourd’hui environ 400.000 citoyens d’origine marocaine. Leur statut a également évolué passant de travailleurs invités à celui de travailleurs migrants temporaires puis de citoyens permanents avec des droits et des obligations. Toutefois, ces changements n’auraient pu avoir lieu sans le combat et les luttes des travailleurs marocains pour leurs droits. 

L’inauguration de l’exposition itinérante “50 ans de présence marocaine” de déroulera le vendredi 22 mars, à l'Église de Duif dans le centre d’Amsterdam et se poursuivra tout le week-end avec des conférences, des débats et des témoignages. L’exposition est l’occasion de découvrir l’histoire des premiers travailleurs marocains arrivés à la ­n des années 1960, puis celle des femmes venues dans les années 1970, souvent dans le cadre des mesures de regroupement familial. Elle retrace aussi les grandes lignes de la Première Convention bilatérale signée le 14 mai 1969 entre les Pays-Bas et le Maroc portant sur le recrutement et le placement de la main-d’œuvre marocaine ; ainsi que les luttes et les combats de la communauté marocaine pour davantage d’égalité et une meilleure reconnaissance de leurs droits sociaux. Après Amsterdam, cette exposition se déplacera à travers le pays jusqu’au mois de décembre 2019. 

L’Autre moment fort, de nombreux débats et conférences vont être organisés sur les thématiques suivantes :
  • La position passée et présente des Marocains aux Pays-Bas, de la migration à la citoyenneté
  • Le rôle des femmes dans la migration marocaine
  • L’émergence des organisations marocaines aux Pays-Bas et en Europe
  • Le rôle passé et présent des migrants dans le développement
  • Les politiques et les pratiques de l’Etat marocain à l’égard de la diaspora en Europe
  • L’organisation des Amicales, la question de Chibanis, les droits de l’homme et les accords bilatéraux
  • La double nationalité : vers une citoyenneté transnationale
  • Les Marocains aux Pays-Bas : première, deuxième et troisième génération, un monde de différence
  • Les combats pour l’égalité des droits de l’homme et contre le racisme

Egalement, un Grand Moussem est organisé en octobre 2019, il sera l’opportunité de mettre en avant les contributions culturelles, économiques et sociales des migrants et une grande fête de solidarité et de cohésion sociale citoyenne. 

Renseignements et informations : EMCEMO 
info@emcemo.nl




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top