News

Cette émission radio aurait pu être intitulée «les enfants de la télé… marocaine». Oui, car pour nous quatre ici présents dans le studio, la télévision a occupé une place centrale dans nos salons mais aussi dans nos vies. 

Vous vous souvenez de cette image bizarroïde qui occupait l’écran une bonne partie de la journée, la mire me souffle-t-on à l’oreillette ? De cette mire angoissante donc, on est passé à une programmation plus complète sur la TVM, l’ancien nom d’Al Oula : Greendizer (Goldorak) et Captain Majid (Olive et Tom) ont marqué toute une génération.

Jusqu’à un certain 4 mars 1989, lorsqu’un ovni télévisuel a fait son apparition dans le petit écran des foyers marocains. Cryptée au départ, elle passera en clair en 1997. «Je suis clair !» Tous les ministres de la Communication s’en souviennent. Mais ce dont se souviennent les MRE, en plus des quelques semaines estivales, c’est le Big Bang des années 1990. Par la grâce des antennes paraboliques, les chaînes marocaines ont fait leur entrée dans les salons des familles marocaines en France, Belgique, Pays-Bas ou Italie… C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous, ça veut dire beaucoup…

Eh bien mesdames, messieurs, après avoir été bercés par la télé marocaine des décennies durant, les enfants de la télé y sont rentrés. Trois femmes nées ou ayant grandi en France et qui ont tenté l’aventure marocaine. Trois journalistes chez 2M pour fêter le 30e anniversaire.



Invitées de l’émission
Samira Sitail : Depuis la création de la chaîne 2M, Samira Sitail a été une figure des émissions de l’actualité et du débat politique sur petit écran, avant de devenir directrice générale adjointe en charge et de l’information et des magazines.

Fathia El Aouni : Journaliste et rédactrice en chef de Radio 2M, Fathia El Aouni a passé une grande partie de sa vie en France, où elle a accumulé les expériences à la radio, avant de devenir journaliste à Medi1 Radio. Elle s’installe au Maroc à partir de 1993, d’abord dans sa ville d’origine, Tanger, puis à Casablanca, où elle intègre 2M.

Rita Saha : D’abord journaliste sportive, Rita Saha est titulaire d’un master en langues et affaires économiques internationales, option négociation commerciale internationale de l’Université Paris III en France. Elle a intégré 2M en 2011 pour se consacrer à l’information sportive, présenter la météo, les journaux télévisés sportifs, puis devenir reporter pour la chaîne.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top