News

Une semaine judiciairement chargée se termine par 2 nouvelles victoires ! Que ce soit dans le procès contre Di Rupo que j’avais qualifié de pédophile, que ce soit pour la publication de la fameuse liste de prétendus pédophiles au sein de l’élite belge, que ce soit pour les "secrets" révélés dans le dossier Dutroux, que ce soit pour les divers procès intentés par les organisations juives de Belgique et de France, que ce soit pour cette pseudo rébellion à l’égard des policiers montois, jamais aucune condamnation n’aura été prononcée à mon encontre ! La justice a donc lavé l'honneur d'un homme que les médias et les politiques se sont plus à salir dès mon élection en 2010 au Parlement fédéral.

Pendant des années, j'ai subi un acharnement médiatique et judiciaire. On m’a traité plus mal qu’un élu qui tue sa femme ou qu’un type qui viole des enfants parce que j’étais un député qui osait l’ouvrir alors qu’en général on préfère au Parlement des marionnettes sclérosées qui prennent les gens pour des cons.

Aujourd’hui, et même si je suis ruiné, je conserve un casier judiciaire vierge. Le mérite en revient à mon avocat qui fut le seul à empêcher qu’on me cloue au pilori.

Cependant, je ne regrette rien. J'ai fait ce que mon éthique et ma morale me poussaient à faire. Je suis fier de ce que j’ai fait car je peux me regarder dans un miroir. S'attaquer à la pédophilie, à la franc-maçonnerie, à l'industrie pharmaceutique et au sionisme, il fallait le faire et je l'ai fait même si j'ai dû en payer le prix !

Je suis soutenu en Belgique mais aussi aux 4 coins du monde par des personnes qui me considèrent comme un héros, ce qui est rare pour un tout petit député belge. Un autre homme politique belge a eu une petite notoriété internationale de par ses beuveries (Daerden) mais je préfère l’avoir de par les combats que j’ai menés.

On n'oubliera pas que j'ai été le 1er à revendiquer dans un Parlement européen le référendum d'initiative citoyenne ainsi que le tirage au sort des parlementaires dès 2012, des revendications qui sont aujourd'hui au coeur du mouvement des gilets jaunes. Sans doute avais-je senti le fossé immense qui se crée ces dernières années entre un monde politique sourd et aveugle aux demandes des gens et un peuple qui, grâce aux réseaux sociaux et à internet, ouvre de plus en plus les yeux.

Au final, on se demandera si j’ai mérité tout ce que j’ai subi car quand on voit l’actualité, on se dit que nos Parlements auraient bien besoin d’avoir un peu plus de Laurent LOUIS. Les gens auraient moins l’impression qu’on les prend pour des cons et le fossé entre le peuple et les citoyens seraient sans aucun doute moins profond. C’est sans doute pour ça que les gens qui me croisent dans la rue regrettent tous que je ne sois plus là... même si l’on a donné de moi l’image d’une crapule sans morale.

Quoi qu’il en soit, les élections étant truquées et ne permettant qu’aux pourris et aux collabos de passer, on ne me reverra plus en politique tant que le système n'aura pas changé. A quoi sert-il de participer à un jeu de dupes ? Ce n’est pas pour autant que le pays s’en portera mieux, que du contraire... Je prédis d'ailleurs le pire pour les années à venir !

Pour ma part, je compte me consacrer à ma famille, loin du cirque médiatico-politique, fier du travail accompli mais aussi conscient de l'impossibilité de voir une réelle démocratie se mettre en place.

Laurent Louis
Député belge



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top