News

La situation n’a guère changé sous la gouvernance des islamistes qui portent mal leur nom «Parti de la justice et du développement», les inégalités sociales se sont aggravées sauf pour la coalition gouvernante.

Selon les données du Haut-commissariat au plan- HCP, les inégalités territoriales au Maroc nécessiteraient, au moins, un quart de siècle pour qu’elles soient réduites de moitié. L’Etat y est pour quelque chose dans ce fossé entre le Maroc "utile" et "inutile". 

Dans un rapport cité par le HuffPost, Oxfam affirme que les inégalités sociales au Maroc font tâche d’huile au sein des pays de l’Afrique du Nord, avec des écarts importants entre les milieux rural et urbain, les centres et les périphéries, en plus d’une concentration de 60% du PIB dans trois régions, alors que 3/4 des pauvres sont confinés dans six régions parmi les douze au Maroc. 

Ce ne sont pas les leviers soulevés par les différents gouvernements qui font défaut, souligne le rapport, mais plutôt leur implémentation qui laisse à désirer. Investissements publics, subventions, agences de développement ou encore l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), tous ces acteurs ont fait preuve d’un manque de réalisme dans la résorption des disparités régionales, car la redistribution verticale des ressources (les territoires riches suppléant les pauvres) ne peut pas réduire les écarts, pour des raisons, notamment de gouvernance. Une gestion adéquate des territoires ne peut se faire qu’en encourageant l’autonomie des régions vers une utilisation optimale des richesses et la création d’opportunités d’emploi. 

La décentralisation des décisions budgétaires, fiscales ou judiciaires est victime, par ailleurs , d’un vice de forme dans les nombreuses politiques gouvernementales, puisque, d’un côté la distribution des ressources ne se fait pas de manière impartiale, et d’autre part, un système fiscal adapté aux régions est inexistant sinon inégalitaire. La valeur ajoutée de l’État ne peut être considérée qu’à partir du moment où il mettra un terme à ces injustices territoriales, conclut le rapport. 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top