News

Gaza, le 5 mai 2019, WAFA- L’agression israélienne contre la bande de Gaza se poursuit pour le deuxième jour consécutif, provoquant le mort de 7 citoyens dont un bébé et sa mère enceinte, 50 autres blessés et la destruction des propriétés, des bâtiments et des installations dans différentes régions de la bande de Gaza.


Deux jeunes Palestiniens ont été tués tôt ce matin, dans un bombardement israélien ciblant un groupe de jeunes Palestiniens au centre du camp de réfugiés 'Al-Bureij’ au centre de la bande de Gaza. Mahmoud Subhi Issa (26 ans) et Fawzi Abdul Halim Bawadi (24 ans) sont tombés en martyre suite à un bombardement israélien contre le camp indiqué, selon des sources médicales.

La nuit dernière, le citoyen, Khalid Mohammad Abu Qleeq (25 ans) est tombé en martyre dans un bombardement israélien contre la localité de Beit Lahia au nord de la bande de Gaza, ont rapporté des sources médicales. Hier, Un bébé d’un an et deux mois et sa mère enceinte (37 ans) ont été tuées lors de l’attaque israélienne sur la ville de Gaza.


Selon des sources médicales de l’hôpital Al-Shifa’a, l'enfant Seba Mahmoud Abu Arar (un an et deux mois) serait morte ainsi que sa mère enceinte et sa petite sœur modérément blessée par les attaques israéliennes sur leur maison après les raids israéliens à Gaza. 

Samedi matin, un palestinien tué par un bombardement israélien dans le nord de la bande de Gaza et quatre autres ont été blessés dans plusieurs régions dans la bande de Gaza, selon le correspondant de WAFA.


L’aviation militaire israélienne a effectué plus de 100 raids ainsi que l’artillerie de l’occupation a ciblé plus de 100 sites dont des immeubles, des bâtiments comprenant des institutions de médias et des terres agricoles. Quatre bâtiments, trois maisons, trois institutions de médias ont été complétement détruites. Il convient de mentionner que les avions de guerre israéliennes survolaient la bande de Gaza de temps en temps.

Le vendredi dernier, 4 jeunes Palestiniens ont été tués ainsi que plus de 50 autres ont été blessés dans un bombardement de l’aviation militaire israélienne contre un site dans le camp de réfugiés 'Al-Maghazi’ au centre de la bande de Gaza et la répression des marches pacifiques sur les frontières est à Gaza.

Dimanche matin, quatre citoyens Palestiniens ont été blessés dont un grièvement suite à un ciblage du drone israélien de leur moto au nord de la bande de Gaza. D'autre part, les autorités d'occupation israéliennes ont fermé les postes-frontières de la bande de Gaza et empêché les pêcheurs Palestiniens de pêcher dans la mer de Gaza jusqu'à nouvel ordre. H.A Source

Eurovision 2019 : Pas en Israël, pas au pays de l'apartheid

La victoire de la chanteuse israélienne Netta a eu une conséquence que les votants n’avaient pas mesurée : l’Eurovision 2019 devrait se produire en Israël du 14 au 18 mai. Or si l’Eurovision est une fête, comment oublier les massacres à Gaza, les destructions de villages, la colonisation et les déplacements de populations, et maintenant la loi sur « l’État nation du peuple juif » qui, en particulier, institutionnalise l’apartheid en Israël ? C’est pourquoi le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, dont l'AFPS fait partie, conjointement avec BDS France et d’autres partenaires, lancent une campagne française pour que l’Eurovision 2019 ne se passe pas en Israël.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top