News

L’homme de la rue au Maroc outrepasse les lois en vigueur et dicte ses propres convictions au reste de la population. Ainsi, il devient juge, délateur et même exécuteur de sa sentence. Tous les jours, des agressions physiques sur des innocents sont dénoncées sur les réseaux sociaux et par les médias alternatifs. 

Ramadan: une collégienne battue par le chauffeur du bus scolaire pour avoir mangé (titre le h24info.ma). Une jeune fille de 14 ans, élève dans un collège de la commune de Majaâra, dans la province de Ouazzane a été agressée, vendredi dernier, par le chauffeur d'un bus scolaire pour avoir mangé en plein jour pendant ramadan. 

Selon un communiqué de la Ligue marocaine des droits de l’Homme, une collégienne originaire de Ouazzane a été battue, insultée et humiliée, vendredi dernier, par le chauffeur d'un bus scolaire pour avoir mangé en plein jour pendant ramadan. Le chauffeur a également propagé des rumeurs selon laquelle la collégienne serait "athée". Cette dernière en a été très affectée surtout que plusieurs professeurs et camarades de classe l'ont mis à l'écart à la suite de ces accusations. 

La famille de la victime a quant à elle précisé que la collégienne avait ses menstruations et ne devait donc pas jeûner. La collégienne a finalement déposé plainte auprès de la gendarmerie royale de la commune Majaâra et une enquête a été ouverte pour connaître les détails de cette affaire. 

Dans le même registre, une autre affaire qui a choqué la Toile a eu lieu dans une école privée, hier lundi 20 mai à Casablanca. La victime est une élève en 3e année du primaire, placée par son surveillant général dans la cour, sous une chaleur accablante, pour la punir d'avoir porté un "pantacourt", un pantalon qui selon les déclarations de la direction de l'école ne "correspond pas au type de vêtements autorisés au sein de l'école". 

L'Anthropologue et journaliste Abdessamad Mouhieddine parle de la morale 

A quoi sert don la Morale ?
Au sein du monde animal, végétal ou minéral, la notion de morale n'a pas de place. Ainsi, "les dictionnaires" de ces sphères ne comportent nullement l'injure de "prostitution". On se plaît et on passe aussitôt à l'acte.
Au sein des communautés humaines, les croyances font des ravages allant jusqu'aux génocides !
Qu'est-ce à dire ? Depuis la nuit des temps, on tue son prochain pour un dogme, une religion, un axiome, une croyance sectaire...tandis que la mémoire demeure rétive à l'indignation.
On tue et on oublie. Le "rebelote" est de rigueur.
On sait ce que les guerres occasionnent en dévastations et en nombre de morts, mais, depuis la nuit des temps, on persiste à répéter les mêmes crimes, souvent apocalyptiques.
La morale n'a pas pour dessein de verrouiller les voies du bonheur humain; elle doit viser prioritairement la symbiose entre les hommes, d'une part, et entre ces derniers et le cosmos, d'autre part. Le reste n'est que balivernes. 



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top