News

Les propos de Muriel Pénicaud sur les offres d’emploi et ceux de François de Rugy sur les émissions de gaz à effet de serre ont été passés au crible par AFP Factuel et CheckNews. Après vérifications, ils se sont avérés inexacts, voire même totalement faux. 

Deux ministres français ont été épinglés pour leurs récentes affirmations qui, après des vérifications d’AFP Factuel et CheckNews, se sont avérées fausses. 

Il s’agit notamment de celles de Muriel Pénicaud qui a déclaré le 19 juin sur BFM TV qu’il y avait 37 millions d’offres d’emploi par an en France. Ce chiffre a été toutefois remis en question par un internaute qui s’est adressé à CheckNews. Selon lui, la ministre du Travail a confondu le nombre de nouveaux contrats et celui d’offres d’emploi. Sollicité par CheckNews, l’entourage de Mme Pénicaud a reconnu cette « confusion ». En réalité, d’après le média, Pôle emploi n’a diffusé que 7,4 millions d’offres en 2018. 

Le ministre de la Transition écologique avait déjà, de son côté, salué par erreur une baisse inédite des émissions de gaz à effet de serre. Invité le 17 juin sur Europe 1, François de Rugy a déclaré qu’en 2018 ces émissions s’étaient réduites de 4 % « pour la première fois » en France. Mais, selon l’AFP Factuel citant les chiffres du Citepa (le Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique), il ne s’agit pas d’une première. Le média indique qu’entre 2013 et 2014, il y avait déjà eu une baisse de près de 6,2 %. Et entre 2010 et 2011, les émissions françaises de gaz à effet de serre ont baissé de 5,1 %. Contacté par l’AFP, l’entourage de François de Rugy a justifié les déclarations du ministre en précisant que « depuis que les émissions de CO2 sont mesurées, c’est la première fois que celles des transports baissent en période de croissance forte ».


Il y a sur le site Pôle Emploi environ 600.000 offres en temps réel, pour environ 7.000.000 de chômeurs et travailleurs précaires. C'est à dire qu'à l'instant présent, si toutes ces personnes acceptaient ou étaient acceptées dans tous les emplois disponibles, il en manquerait encore des millions ! La France a été désindustrialisée et continue ce processus mortifère induit par la mondialisation , jamais ces personnes ne retrouveront d'emploi !





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top