News

image édition 2018
Ils se comptent par milliers les Franco-marocains qui se font arnaquer « officiellement » par des promoteurs véreux et qui ont, pourtant, pignon sur rue. La loi relative à la protection de la propriété privée est souvent ignorée par le législateur marocain. Arnaques et spoliations de biens immobiliers sont monnaie courante au Royaume. 

Ce samedi 15 juin 2019, ils étaient une cinquantaine de manifestants floués à crier à l’arnaque et l’injustice demandant l’intervention du Souverain marocain. Ils criaient haut et fort : « Rendez-nous notre argent ». Ils sont tous victimes d’une vaste escroquerie émanant d’un réseau bien organisé. Les victimes se mobilisent depuis des années mais sans aucune issue favorable pour accéder à leurs biens ou juste récupérer leur argent. Les grands escrocs et affairistes complices sont loin d’être inquiétés par la justice... 

Le Salon SMAP n’a jamais eu une bonne réputation. Des stands vides, des financiers absents et des visiteurs (ou plutôt de futures victimes) se font de plus en plus rares d’une année à l’autre. Pour combler le vide, ce sont certaines administrations publiques qui ont pris place. Le SMAP est un produit marketing qui se manifeste juste avant la saison estivale pour rappeler aux MRE le fameux slogan « Marhaba ». Vous êtes les bienvenus chez vous mais surtout pour la devise que vous apportez avec vous. Le tout est une question économique, car ces mêmes « citoyens » sont écartés des droits civiques les plus élémentaires. Les officiels et le patron libanais de ce divertissement vont, comme d’habitude, déclarer à la fin du Salon un bilan positif qui n’est en réalité que du fumage qui dure depuis des années. 




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top